Source ID:; App Source:

Anne Boyer et Michel d'Astous : Yamaska, de Granby à Montréal

Michel d'Astous et Anne Boyer, les auteurs de... (Photo: Pierre McCann, archives La Presse)

Agrandir

Michel d'Astous et Anne Boyer, les auteurs de plusieurs téléromans à succès, planchent actuellement sur une dramatique qui raconte l'histoire de quatre jeunes hommes.

Photo: Pierre McCann, archives La Presse

(Granby) Anne Boyer et Michel d'Astous travaillent présentement à l'écriture des textes de la première saison de Yamaska, téléroman qui sera présenté à TVA en septembre prochain. Le duo d'auteurs à succès a signé Sous un ciel variable, Le retour, Tabou, 2 Frères, Nos étés et quoi encore.

Anne Boyer possède une maison de campagne à Lac-Brome et Michel d'Astous, à Bromont. Et bien sûr, ils se retrouvent régulièrement à Granby, «une ville pas trop petite, pas trop grosse, parfaite pour faire une bonne histoire à la télé».

 

«L'action de nos histoires ne s'est jamais déroulée à Montréal, explique Anne Boyer. C'est beau, Montréal, mais il existe autre chose au Québec. Puis, tout le monde connaît Granby, tous les Québécois vont pouvoir aisément se situer.»

Aucune scène ne sera toutefois tournée à Granby, car ça coûte cher, sortir des studios de Montréal... «Un téléroman, ce n'est pas une série et ce n'est pas du tout le même budget, souligne Anne Boyer. Il y aura une tonne de références à Granby, il y aura des images (des beauty shots, comme on dit en langage télé), mais on ne se déplacera pas pour tourner. Il faut faire avec les contraintes qu'on a...»

Yamaska, rappelons-le, est une dramatique qui racontera l'histoire de trois familles, les Carpentier, les Harrison et les Brabant, et plus particulièrement de quatre jeunes de 18 à 20 ans, les frères Geoffroy et Théo Carpentier, et leurs amis Lambert Harrison et Olivier Brabant. Dès le premier épisode, un événement grave changera la «dynamique», pour reprendre l'expression des auteurs, des trois familles.

Et que sera cet événement grave? «Même sous la menace de torture, je ne vous le dirai pas!» rigole Anne Boyer.

«Michel et moi, on n'a pas souvent parlé de jeunes adultes dans nos histoires, reprend Anne Boyer. Et dans ce cas-ci, on parle de jeunes qui vont bien, on ne parle pas de losers. Yamaska est une dramatique, c'est clair, mais c'est une histoire où il y a plein d'espoir...»

Le tournage doit débuter au printemps, mais l'identité de ceux qui incarneront les différents personnages n'est pas encore connue.

«On a quatre épisodes (sur 20) d'écrits, précise Anne Boyer. Nous ne sommes pas encore rendus à l'étape de la sélection des comédiens.»

Anne Boyer explique enfin qu'elle et Michel d'Astous sont particulièrement excités par ce nouveau projet. «C'est une belle histoire et, comme à chaque fois, on met tout notre coeur dans l'aventure. Je pense que les gens vont aimer...»

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer