Source ID:; App Source:

Nico Archambault sera-t-il couronné?

Nico Archambault est le seul Québécois encore en lice de la première édition de... (Photo fournie par la production)

Agrandir

Photo fournie par la production

Stéphanie Brody
La Presse

Nico Archambault est le seul Québécois encore en lice de la première édition de So You Think You Can Dance Canada. Nous saurons demain, lors de la finale diffusée sur les ondes de CTV, si ce jeune Montréalais l'emportera sur ses trois rivaux, soit Allie Bertram, de Calgary, Miles Faber, également de Calgary, et Natalli Reznik, de Toronto.

En attendant le grand soir, Nico panse ses blessures. «J'ai le nez cassé, les muscles intercostaux déchirés, un oeil au beurre noir, une veine éclatée...» confie le jeune homme, en route vers une répétition pour la finale.

Il y retrouvera tous ses camarades du Top 20, dont les Québécois Danny Arbour, Francis Lafrenière, Dario Milard et Vincent Noiseux, que l'on fait revenir pour la finale. Ils prendront aussi tous part à la tournée pancanadienne, qui commencera le 30 janvier 2009, à Vancouver.

Pendant toute la durée des neuf semaines de compétition, Nico s'est avéré un interprète intense, énergique, mais aussi fin professionnel. «Tu es ma sexy rock star», lui lance le juge Jean-Marc Généreux, tout en louant l'honnêteté de ses performances.

«Tu es un danseur sur qui l'on peut se fier», ajoute le juge Blake McGrath. Quant à Tré Armstrong, elle s'est dite impressionnée par l'attitude confiante et positive de Nico, quel que soit le style de danse. Et il a parfois eu, de son propre aveu, du fil à retordre, notamment avec la valse et la salsa. «Une fois, je suis sorti sur scène la braguette ouverte. Mais je l'ai refermée en douce.»

Nico dégage une masculinité qui fait mentir bien des préjugés sur les hommes qui dansent. «Le juge invité Kenny Ortega m'a dit que j'étais la raison pour laquelle les jeunes gars devraient danser. C'est certainement le plus beau compliment qu'un juge m'ait fait de toute la compétition», avoue Nico, encore ému.

Et dire qu'à 7 ans, cet ex-danseur de La fureur est sorti en larmes de son premier cours de danse, en jurant de ne jamais y remettre les pieds! «Je me suis présenté, comme il se doit, en camisole et pantalon serré, et toutes les filles sont parties à rire!» Rira bien qui rira le dernier: à 23 ans, Nico est un tombeur, dont les yeux bleus et le sourire ravageur déclenchent, semaine après semaine, les hurlements des demoiselles qui assistent, en studio, à l'émission.

Le gagnant de So You Think You Can Dance Canada recevra 100 000$ ainsi qu'une Mercedes C 230. En dépit de sa coupe mohawk, de ses tatouages et de ses piercings, on a affaire à un jeune homme pragmatique: «Si je gagne, les 100 000$ serviront à payer mes dettes (rires), mais ça va aussi m'aider à poursuivre mon entraînement, avoue Nico. Je vais me précipiter dans des classes de ballet, de jazz et de contemporain, parce que j'ai compris, entre autres, que je devais améliorer ma technique.» Et la Mercedes? «Je n'ai même pas de permis de conduire!»

Finale de So You Think You Can Dance Canada, dimanche, à 21h, sur les ondes de CTV. La tournée fera escale à Montréal, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, le 14 février (représentations à 16h et 20h30).




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer