La station France Culture a lancé sur son site web une « conversation mondiale » sur la crise du coronavirus et propose chaque jour le texte inédit d’un intellectuel étranger.

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

Stoppée par la pandémie en pleine tournée européenne, la chorégraphe montréalaise Marie Chouinard devait répondre à cette question : qu’est-ce que cette période d’arrêt forcé fait au corps ?

Dans un texte très éclaté, elle a préféré parler de sa fascination pour la gravité, « la sensation amoureuse et pressante de la gravitation » qu’elle ressent lorsqu’elle est couchée par terre.

« Le temps d’un saut, le temps de la suspension tout au bout de l’envolée de la balançoire, le temps du vertige tout le long de la descente de la grande côte à Baie-Saint-Paul dans la voiture que conduisait mon père, le temps d’un rêve où je vole, le temps du tournoiement de la danse. »

Un texte lyrique, poétique et mystérieux, qui nous fait entrer un peu dans l’univers et la tête de Marie Chouinard. 

Lisez le texte de Marie Chouinard