Le spectacle R.U.N, lancé le 24 octobre dernier à l’Hôtel-Casino Luxor de Las Vegas, fermera ses portes le 8 mars prochain, a fait savoir la direction du Cirque du Soleil par communiqué, soit à peine quatre mois après ses débuts.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

« Le spectacle n’a pas réussi à trouver une audience susceptible de soutenir sa poursuite et nous avons donc pris la décision difficile de le fermer, a déclaré Eric Grilly, vice-président principal de la division Spectacles fixes du Cirque du Soleil. Après avoir soigneusement examiné plusieurs options créatives pour améliorer la production, nous avons déterminé que le temps et les ressources nécessaires pour mettre en œuvre ces changements étaient un obstacle trop important à surmonter. »

D’après nos informations, le taux d’occupation des derniers mois était de 30%, soit bien en deçà des attentes du Cirque, qui aurait investi environ 90 millions dans cette septième production de Las Vegas.

« Avec R.U.N nous avons dépassé les limites de notre propre ADN et de notre propre marque pour créer une nouvelle forme de divertissement immersive et riche en action vraiment unique. Malheureusement, la réponse des fans n’a pas été ce que nous espérions », a ajouté Yasmine Khalil, chef de la direction – production exécutive au Groupe Cirque du Soleil dans le communiqué du Cirque.

Le spectacle scénarisé par Robert Rodriguez (Sin City, Desperado) et mis en scène par Michael Schwandt, connu pour son travail avec Lady Gaga et Kendrick Lamar, n’était pas un spectacle de cirque à proprement parler. Il s’agissait plutôt d’un « spectacle d’action » mené par une quarantaine de cascadeurs.

PHOTO MATT BEARD, FOURNIE PAR LE CIRQUE DU SOLEIL

En clair, le spectateur se trouvait d’abord face à un écran géant, comme s’il assistait à un film d’action de type Fast & Furious – entrecoupé de scènes d’animation – puis les personnages sortaient de l’écran et l’action se transposait dans la salle. Si le scénario était mince, les scènes de combat et les cascades de moto, elles, abondaient.

Lors du passage de La Presse au Luxor pour le lancement officiel, le 15 novembre dernier, le président et directeur général du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre avait insisté sur l’importance pour le Cirque de diversifier son offre et de s’intéresser plus spécifiquement au public des milléniaux.

« On a six spectacles de cirque différents ici, avait-il alors confié à La Presse, on n’allait pas en faire un autre. Mais on a quand même fait nos devoirs. Clairement, l’idée d’arriver avec des stunts était quelque chose de très attrayant pour une jeune clientèle. » Daniel Lamarre n’a pas voulu commenter le retrait annoncé.

Le Cirque avait complètement rénové le grand théâtre du Luxor, libéré à l’automne 2018 par le magicien gothique Criss Angel. R.U.N, qui avait marqué un renouveau pour le Cirque à Las Vegas (le dernier spectacle inauguré là-bas avait été Michael Jackson One en 2013), sera présenté pour la dernière fois le 8 mars.

Autre nouvelle, le studio de création multimédia du Cirque 4U2C, qui a d’ailleurs conçu les effets spéciaux de R.U.N, sera fusionné avec la division Événements + Expériences du Cirque du Soleil – responsable notamment des performances au Super Bowl ou aux Oscars.

« La fusion permettra au Groupe de fusionner son énergie créatrice sous la force d’une entreprise unifiée et créera de nouvelles opportunités de croissance à long terme », a également indiqué le Cirque dans un autre communiqué. La Presse a toutefois appris que les 30 employés travailleront désormais à titre de pigistes, « suivant le modèle de cette division ». Et selon la demande.