Robert Lepage a dévoilé mardi la programmation de l'automne du théâtre Le Diamant, dont il assure la direction artistique. Une saison comprenant une dizaine de spectacles à la croisée des disciplines artistiques. Cirque, danse, théâtre et arts multidisciplinaires (sans oublier la lutte avec deux galas) seront au rendez-vous de ce théâtre du Vieux-Québec qui mise sur la découverte et l’éclectisme.

Publié le 7 juin
Luc Boulanger
Luc Boulanger La Presse

Les activités débuteront le 17 septembre avec la reprise du spectacle-fleuve de Lepage et Ex Machina, Les sept branches de la rivière Ôta. Suivra du 15 au 17 octobre, NYX, un spectacle de cirque créé par la chorégraphe et danseuse Johanne Madore avec le collectif Chimère. De plus, les artistes de la compagnie de cirque contemporain de Québec, Flip Fabrique, proposeront Muse en décembre.

Côté théâtre, deux reprises de pièces acclamées par la critique seront à l’affiche : La fureur de ce que je pense, un collage de textes de Nelly Arcan, conçu et mis en scène par Marie Brassard, avec entre autres Sophie Cadieux et Julie Le Breton (du 8 au 10 décembre) ; puis Becoming Chelsea, la pièce de Sébastien Harrisson sur l’activiste Chelsea Manning. Éric Jean signe la mise en scène et Sébastien René joue le rôle-titre (du 27 au 29 octobre).

En novembre, la compagnie torontoise Why Not Theatre viendra présenter sa production Prince Hamlet, une relecture du classique de Shakespeare (en anglais avec surtitres français). Également en novembre, le danseur étoile du Ballet national du Canada, Guillaume Côté, sera dans la capitale nationale avec sa compagnie, Côté Danse, pour présenter Crypto. Une œuvre où la danse s’associe au théâtre et aux arts numériques.

Les billets seront en vente dès le jeudi 9 juin à midi.

Consultez la programmation