Après Naval, un premier spectacle qui a remporté un beau succès en 2019, le Cirque de la Pointe-Sèche sera finalement de retour cet été avec une nouvelle proposition de haute voltige en direct des caburons de Kamouraska.

Publié le 17 mai
Iris Gagnon-Paradis
Iris Gagnon-Paradis La Presse

La pandémie a coupé court aux plans de ce nouveau cirque installé dans la région du Bas-Saint-Laurent, plus précisément dans le pittoresque village de Saint-Germain-de-Kamouraska, et qui a relevé le pari d’offrir des spectacles de cirque en plein air, en s’intégrant au territoire particulier de ce coin de pays, particulièrement les cabourons, collines rocheuses caractéristiques de la région du Kamouraska.

Fondé par Elyme Gilbert, qui compte plusieurs années d’expérience dans le domaine — notamment avec le Cirque du Soleil — le Cirque de la Pointe-Sèche a annoncé récemment son retour pour cet été avec le nouveau spectacle Charcoal, mis en scène par Alix Dufresne, dont la signature est la cohabitation de différentes disciplines artistiques — danse, théâtre, cirque. « Après plusieurs mois de grande noirceur pour le milieu artistique québécois, le synopsis du spectacle Charcoal nous propose de se tendre vers la lumière : oser rêver d’une aventure pleine de soleil et de possibles », a expliqué l’entreprise par voie de communiqué.

C’est une douzaine artistes circassiens provenant de Montréal, Québec, du Brésil, du Mexique et des États-Unis qui y participeront. Les représentations auront lieu à la nuit tombée, du 7 juillet au 4 septembre.

Achetez votre billet en ligne
Relisez notre article sur le Cirque de la Pointe-Sèche