Les nouvelles créations de Cirque Barcode et de Machine de cirque s’ajoutent à la programmation automnale de la TOHU. Les deux spectacles, dont les billets sont en vente dès maintenant, prendront l’affiche dans la première moitié de novembre.

Alexandre Vigneault
Alexandre Vigneault La Presse

De sueur et d’encre, du Cirque Barcode, sera présenté du 4 au 6 novembre. Il s’attarde à quatre personnages — un amnésique, un technophile, une incomprise et une jeune inconséquente - dont les trajectoires s’entrelaceront dans une œuvre qui aborde « l’interprétation des souvenirs intimes et la mémoire collective ».

Jean-Pierre Cloutier signe la dramaturgie et la mise en scène de ce spectacle. Sa musique a été confiée à Betty Bonifassi.

Machine de cirque revient à la TOHU la semaine suivante avec Ghost Light : entre la chute et l’envol. La Ghost Light du titre renvoie à une servante qui veille sur un théâtre une fois le rideau tombé. Elle attire à elle les fantômes qui habitent les lieux.

La création est signée Maxim Laurin et Ugo Dario et la musique par Félix Boisvert. Ghost Light : entre la chute et l’envol est présenté comme un spectacle énergique où les prouesses acrobatiques vont de pair avec un récit empreint d’euphorie, de légèreté et d’apesanteur.