Les 7 Doigts de la main se sont trouvé une deuxième maison… à San Francisco. En effet, la troupe de cirque québécoise s’installera à demeure dans la ville californienne pour y présenter un tout nouveau spectacle permanent dans un lieu mythique : le Club Fugazi.

Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse

Le petit théâtre de 350 places du quartier touristique de North Beach accueillera donc dès la mi-septembre une nouvelle création des 7 Doigts, conçue spécialement pour le lieu. Le titre n’est pas encore connu, mais on sait déjà que neuf artistes de cirque seront de la distribution initiale. Il s’agira du tout premier spectacle permanent de la troupe québécoise.

Depuis près de 15 ans, la bande des 7 Doigts cherchait « une deuxième maison » à San Francisco, explique Nassib El-Husseini, directeur général de la compagnie. « Il y a une très forte connexion entre les 7 Doigts et San Francisco puisque deux des fondatrices, Shana Carroll et Gypsy Snider, sont originaires de la région. Nous avons visité plusieurs lieux où nous installer au fil des ans, mais sans succès. Jusqu’à ce que le Club Fugazi, ce petit bijou, devienne vacant. »

PHOTO FOURNIE PAR LES 7 DOIGTS DE LA MAIN

Le Club Fugazi, à San Francisco, accueillera le nouveau spectacle permanent des 7 Doigts.

C’est ici qu’ont eu lieu pendant 45 ans les représentations du spectacle satirique de music-hall Beach Blanket Babylon. Ce spectacle iconique, qui a attiré notamment la reine d’Angleterre et moult grands noms du show-business, était reconnu notamment pour la taille démesurée des chapeaux portés par les chanteurs. L’arrêt définitif du cabaret, en décembre 2019, a permis aux 7 Doigts de devenir locataire à long terme du lieu, concrétisant leur rêve d’ouvrir un bureau satellite aux États-Unis. David Dower, Eric Eislund et Deborah Barrera agiront à titre de coproducteurs et gestionnaires de ce projet à San Francisco.

Pour Shana Carroll et Gypsy Snider, codirectrices artistiques du nouveau spectacle, ce retour aux sources arrive à point nommé. « Nous sommes toutes deux nées dans la région dans les années 1970, pendant une période assez révolutionnaire. Notre voix créative est née là-bas », raconte Gypsy Snider. Les parents de cette dernière ont fondé le Pickle Family Circus ; Shana Carroll est la fille d’un chroniqueur influent du San Francisco Chronicle.

Gypsy Snider ajoute : « Jeunes, nous avons senti qu’il fallait partir de San Francisco pour créer nos propres œuvres, mais maintenant, il est temps de ramener le cirque contemporain à la maison. J’ai envie de rapporter l’énergie circassienne de Montréal dans ma ville de naissance. Après une année difficile, il y a une renaissance à San Francisco et je suis très excitée d’en faire partie. »

« San Francisco fait partie de mon ADN. C’est un cadeau de pouvoir créer un spectacle pour cette ville. C’est le rêve que j’ai caressé pendant toutes mes années à l’étranger », dit Shana Carroll. Le spectacle que les deux femmes sont en train de créer sera d’ailleurs « une lettre d’amour à San Francisco ».

On veut rendre hommage à cette ville qui a connu de très gros hauts et de très grands bas, depuis la ruée vers l’or jusqu’au tremblement de terre de 1906.

Gypsy Snider, codirectrice artistique du nouveau spectacle

« Le spectacle se fera sous la forme d’un cabaret, une forme qu’on adore et avec laquelle on voulait travailler depuis longtemps, ajoute Shana Carroll. Il y aura de la musique, du texte, du spoken word… »

Sa partenaire de création renchérit : « Ce sera l’occasion de provoquer une réflexion chez le public sur l’importance de l’interdépendance, surtout après cette pandémie. Au Fugazi, on va prendre de nouveau le risque de se toucher. Et comme dans tous les spectacles des 7 Doigts, on va continuer de miser sur la vulnérabilité de l’être humain, qui semble si contraire au cirque, alors que les artistes sont considérés comme des super humains… »

Un projet sans risque financier

Nassib El-Husseini se réjouit de l’arrivée de ce nouveau spectacle permanent, qu’il compare à « un tour de force. » D’autant plus que les 7 Doigts n’ont pas eu à risquer leur chemise pour s’installer aux États-Unis : le spectacle de San Francisco est entièrement soutenu par des mécènes, qu’ils soient québécois ou américains.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Nassib El-Husseini, directeur général des 7 Doigts

En 2018, 25,8 millions de touristes sont passés par San Francisco. Nous allons pouvoir remplir cette salle et profiter de ce bureau aux États-Unis.

Nassib El-Husseini, directeur général des 7 Doigts

« D’un point de vue d’affaires, ce n’est pas un théâtre de 350 places qui va changer la donne. Mais le Club Fugazi est un projet qui touche le cœur et la tête en même temps, mené par deux femmes qui ont tout quitté pour épouser Montréal et son cirque. »

L’arrivée du Club Fugazi dans le giron des 7 Doigts va permettre à l’entreprise de diversifier son offre, de favoriser le passage des tournées en Californie et même de diminuer l’empreinte carbone de la compagnie, « puisque le spectacle ne sera pas en constant déplacement ».

La première du spectacle est prévue début octobre, mais sera précédée d’une préouverture de deux semaines. D’ici là, des travaux sont en cours pour mettre le théâtre à niveau, prêt à accueillir une troupe d’acrobates. Lors d’une deuxième phase, Nassib El-Husseini espère installer dans le sous-sol un club de jazz…