Édimbourg, la capitale de l’Écosse, a annoncé il y a quelques heures l’annulation de ses cinq grands festivals du mois d’août dont la réputation n’est plus à faire à travers le monde.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Le Fringe (comédie et théâtre), l’International Festival, le Jazz and Blues, le Book Festival et le Military Tatoo ont tous annoncé leur annulation en raison de la pandémie de coronavirus.

Tous les médias britanniques parlent de cette nouvelle ce matin. Et pour cause ! Selon The Guardian, quelque 4,4 millions de visiteurs se rendent chaque année dans l’un ou l’autre des festivals de la capitale écossaise pour y voir ou entendre 250 000 artistes de tous les horizons.

En entrevue au Guardian, Shona McCarthy, directrice générale de la Fringe Society, a déclaré que la décision n’a pas été prise à la légère et qu’elle espère que tous les administrateurs pourront penser à créer un autre événement rassembleur avant longtemps.

> Lisez l’article du Guardian

Dans le passé, des compagnies et artistes québécois allaient donner des spectacles au Fringe. Ainsi, l’an dernier, des artistes tels la compagnie de danse Cas Public, le chef d’orchestre Bernard Labadie, Les Foutoukours et plusieurs autres artistes québécois étaient présents.