La série noire des annulations et reports de spectacles et évènements s’est poursuivie pendant la semaine du 23 mars. Les nouvelles mesures prises par les gouvernements pour éviter la propagation de la COVID-19 n’y sont pas étrangères. Mise à jour.

La presse

Jeudi, l’Orchestre symphonique de Montréal a annoncé l’annulation de tous ses concerts jusqu’au 24 mai inclusivement, soit une trentaine de représentations. L’orchestre avait déjà annulé 11 concerts à la mi-mars pour répondre aux directives gouvernementales de cesser tous les rassemblements de 250 personnes ou plus. L’organisme espère pouvoir présenter les deux derniers concerts de sa saison 2019-2020, soit deux œuvres de Messiaen et le Requiem de Fauré les 26, 27 et 28 mai, et la symphonie Résurrection de Mahler les 2, 3 et 4 juin.

Le Festival TransAmériques (FTA), qui avait dévoilé l’intégralité de sa programmation le 17 mars dernier, a annulé le volet international de sa prochaine édition 9 jours plus tard. Douze productions de l’étranger ne pourront donc y être présentées. La décision du gouvernement fédéral de restreindre l’accès des ressortissants étrangers au territoire canadien jusqu’au 30 juin a eu un rôle à jouer dans cette annulation. Les 10 spectacles nationaux au programme du festival sont maintenus, mais la vente de billets et forfaits est suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Pour les mêmes raisons, le Festival Santa Teresa a annoncé jeudi soir l’annulation de son édition 2020. Le festival devait accueillir des groupes étrangers comme Pussy Riot, Roméo Elvis et Caballero & JeanJass ainsi qu’une pléthore d’artistes locaux à Sainte-Thérèse à la mi-mai.

En début de semaine, les compagnies théâtrales La Licorne, le Rideau Vert, Espace Go, le Centaur et, à Québec, le Diamant, le Trident, la Bordée et le Périscope ont confirmé l’annulation du reste de leur saison. Le Théâtre du Nouveau Monde a confirmé le report, à une date indéterminée, de ses deux dernières productions printanières, Trois sœurs et Lysis. Sa direction « conserve l’espoir » de présenter L’avalée des avalées, adaptation scénique du roman de Réjean Ducharme, dès le 2 juin, « en [s’] assurant toutefois que [le] théâtre puisse ouvrir ses portes en toute sécurité ».

Le spectacle Vive nos divas, que le Cirque du Soleil devait présenter à l’amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières du 15 juillet au 15 août, a été remis à 2021. Rappelons que le géant du cirque, secoué par l’annulation de ses spectacles à l’international, a procédé à la mise à pied temporaire de 95 % de ses employés, soit 4679 personnes, le 19 mars dernier.