(Québec) Même si le spectacle qu’il présente depuis quelques mois au Québec et en France est considéré comme son « dernier grand tour de piste », Alain Choquette ne compte pas abandonner la scène pour autant. « Je n’arrêterai pas de faire du spectacle, mais ça va se faire dans d’autres conditions. Tout ce qui est tournées et vente de billets, je vais laisser ça », confie l’illusionniste qui roule sa bosse depuis 35 ans.

Normand Provencher
Le Soleil

À Paris, où il présente jusqu’à la mi-janvier son spectacle La mémoire du temps, à la salle Le Palace, Alain Choquette trouve de plus en plus difficile d’avoir à tirer son épingle du jeu à travers une offre de divertissement grandissante. « Ici, il y a 600 shows par soir. C’est la guerre. Il faut souhaiter que le bouche-à-oreille marche bien. »

> La suite sur le site du Soleil : https://www.lesoleil.com/arts/alain-choquette-au-fil-du-temps-0df97caf260ecf845d845de978150ac1