Un mois avant Noël, le Grand Théâtre de Québec reçoit comme un véritable cadeau l’entente signée avec l’entreprise TELUS qui lui permettra, fort d’un financement de plus de 5 millions répartis sur la prochaine décennie, de mener à bien plusieurs projets, dont davantage de spectacles en extérieur, à proximité de l’établissement.

Normand Provencher
Le Soleil

En entrevue au Soleil lundi, le président-directeur général Gaétan Morency n’a pas caché sa volonté d’offrir au public « de plus en plus » d’évènements en plein air, comme ç’a été le cas l’été dernier, dans la cour du Conservatoire de musique. « Il y a des sites, autour, qui sont sous-utilisés », a-t-il dit. M. Morency imagine des spectacles présentés pendant la belle saison, sur une scène érigée au parc de l’Amérique française, juste à côté du Grand Théâtre. La Commission de la Capitale-Nationale, propriétaire des lieux, semble « très ouverte » à l’idée. Une partie de la rue Claire-Fontaine serait alors fermée à la circulation automobile. Un projet de bistrot extérieur est également dans les cartons.