La question a été soulevée par de nombreux groupes ou artistes qui habitent en zone rouge, essentiellement la grande région de Montréal et de Québec. Peuvent-ils honorer leurs contrats de spectacle et se déplacer dans une zone non rouge pour offrir leurs prestations ? Réponse : oui.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

Depuis l’annonce du reconfinement du milieu de la culture, lundi, de nombreux groupes ou artistes en tournée, dans des zones vertes, jaunes ou oranges, se posaient la question. La réponse du gouvernement n’était pas claire. Après avoir consulté la santé publique, le ministère de la Culture et des Communications a finalement tranché, avec certaines nuances.

« C’est sûr qu’on déconseille aux gens qui sont dans une zone rouge de se déplacer, mais on ne l’interdit pas pour le moment, a indiqué un porte-parole du cabinet du ministère de la Culture et des Communications. Un artiste qui vit dans une zone rouge peut honorer un contrat de spectacle hors de sa zone si ça fait partie de son travail, mais il faut savoir que la zone rouge suit l’individu dans ses déplacements. C’est-à-dire qu’une fois arrivé en zone verte, jaune ou orange, il devra se comporter en citoyen de zone rouge. Il ne pourra donc pas aller dans un resto ou un bar, pas aller au cinéma, etc. »

Le ministère rappelle tout de même que le gouvernement Legault demande à tout le monde de faire un effort pour « limiter les contacts sociaux au maximum pour les 28 prochains jours » afin de « casser » la deuxième vague de COVID-19.