Ceci n’est pas un Fringe : c’est ainsi que les organisateurs du festival alternatif montréalais ont baptisé l’événement qui aura lieu en ligne et en distanciation sociale du 11 au 21 juin, en lieu et place du Festival Fringe, qui devait célébrer cette année ses 30 ans.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Les grandes lignes de la programmation été dévoilées ce lundi, les billets et le calendrier final complet seront quant à eux offerts le 8 juin. « Ce n’est pas un Fringe typique, en fait, ce n’est pas du tout un festival Fringe ! a déclaré dans un communiqué Amy Blackmore, directrice générale et artistique du Théâtre MainLine. Inspiré-e-s par la résilience de notre communauté artistique, nous avons organisé une sélection d’activités pour raviver la flamme de l’esprit Fringe. »

Les événements proposés comprendront ainsi théâtre, danse, musique, magie, contes et activités pour les enfants, avec comme moment phare la Série Signature, qu’on décrit comme un « combo d’événements gratuits et payants en ligne réunissant le meilleur du passé, du présent et du futur du Fringe ». Le tout devrait s’orchestrer autour de rencontres Zoom, de diffusions en direct ainsi que des jeux interactifs.

Au quotidien, une gamme d’offres artistiques de courte durée seront proposées du 12 au 21 juin, prenant notamment la forme de vidéos de danse contemporaine en partenariat avec Bouge d’ici, de numéros de magie par des artistes du circuit national du festival Fringe ou encore des histoires courtes présentées en partenariat avec Confabulation et Enfabulation.

La série Transformation, animée par Amy Blackmore du 15 au 19 juin à 17 h, se veut quant à elle une série de discussions à propos des défis auxquels la communauté artistique fait face en ces temps de transformation. Enfin, on veut encourager le public à participer à des défis en ligne en suivant les instructions fournies par l’équipe du Festival tout’tout court.