Cirque, théâtre et spectacle interdisciplinaire au menu.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Cirque : rendez-vous au Monastère !

Le Monastère, fondé par les artistes de cirque Rosalie Beauchamp et Guillaume Blais, prépare un nouveau cabaret à l’église anglicane St. Jax de Montréal, les 6 et 7 septembre. Cette série de spectacles, lancée en février dernier et poursuivie cet été durant le festival Complètement cirque, attire chaque fois de plus en plus d’adeptes. Et pour cause. D’abord, l’église de style néogothique est un lieu magnifique, qui permet au spectateur de vivre une expérience de proximité avec les artistes. Et puis, il faut bien le dire, les artistes qui s’y produisent sont au sommet de leur art. Depuis qu’ils ont élu domicile à St. Jax (ils étaient au Théâtre Plaza avant), Rosalie Beauchamp et Guillaume Blais ont concocté de très beaux programmes. Parmi les quelque 10 artistes du prochain cabaret, on pourra voir l’excellent duo de main à main formé de Julius Bitterling et César Mispelon; la spécialiste de corde lisse Lauren Joy Herley; l’artiste aérien Célien Pinon, qui fait un numéro de trapèze ballant à couper le souffle (sur la musique du Rocky Horror Picture Show); et l’acrobate montréalaise Anna Kichtchenko, qui se produira avec Pablo Omar Pramparo dans un duo qui sera présenté l’an prochain au Théâtre Chamäleon de Berlin. La soirée sera animée par Jérémy Vitupier et Antonin Wicky. Grâce au partenariat scellé avec le pasteur de l’église, Graham Singh, Le Monastère offrira également aux artistes de cirque (dès ce mois-ci) la possibilité de s’entraîner sur place. Bonne nouvelle pour les artistes montréalais qui ont enfin la possibilité de peaufiner, puis de présenter leurs numéros « à la maison ».

À l’église anglicane St. Jax de Montréal, les 6 et 7 septembre.

Consultez le site du Monastère : http://le-monastere.ca

Coup de cœur pour Jean-François Pronovost 

PHOTO MARTINE POULIN, FOURNIE PAR LE RIDEAU VERT

Belkacem Lahbaïri et Jean-François Pronovost dans la reprise de la pièce Comment je suis devenu musulman

C’est le jeune acteur montant du moment ! Bien qu’il ait roulé sa bosse depuis sa sortie de l’École nationale en 2012 (surtout en théâtre jeunesse), Jean-François Pronovost brûle les planches cet été. Après avoir relevé le défi d’interpréter Brel dans le théâtre musical Amsterdam, en juillet au TNM, le comédien joue dans Comment je suis devenu musulman au Rideau Vert. Et il est tout simplement prodigieux ! À la fois plein de candeur et de charisme, de vérité et de sensibilité, l’interprète qui a repris le rôle de Passe-Montagne dans la nouvelle mouture de Passe-Partout affiche une belle aisance sur scène; d’autant qu’il reprend ici un rôle créé par Benoit Drouin-Germain. Or, on ne sent ici aucun décalage entre Pronovost et les acteurs de la production originale de la pièce de Simon Boudreault.

Au Rideau Vert, jusqu’au 7 septembre. En tournée du 17 octobre 2019 au 9 janvier 2020.

Consultez le site du Rideau Vert : https://www.rideauvert.qc.ca/piece/comment-je-suis-devenu-musulman/

Théâtre Jeune public : la nouvelle saison de la Maison Théâtre

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON THÉÂTRE

Le théâtre Ondinnok ouvrira la nouvelle saison de la Maison Théâtre avec Mokatek et l’étoile disparue.

La nouvelle programmation de la Maison Théâtre fait la part belle au théâtre de marionnettes. Du Théâtre Ondinnok de Dave Jenniss, qui ouvre la saison avec la légende autochtone Mokatek et l’étoile disparue (2 à 6 ans), au Théâtre de l’œil qui présentera Les saisons du poulain (4 à 8 ans), inspiré des fables d’Europe de l’Est, en passant par la nouvelle création de Joël Da Silva, Panique dans le piano (6 à 10 ans), les propositions de qualité ne manquent pas. Le public adolescent sera également bien servi avec au moins trois pièces qui lui sont destinées, à commencer par Fils de quoi ? de Marie-Christine Lê-Huu, qui mettra en scène le comédien Sasha Samar dans le rôle d’un père immigrant, dans un face-à-face avec son fils (Alexandre Nachi); Ceux qui n’existent pas, pièce acrobatique du Dynamo Théâtre, abordera le thème de l’exil (un texte écrit par Pascal Brullemans); tandis que Ganou-Gàla, la traversée, d’Hélène Ducharme, coproduit par le Théâtre Motus, réunira huit acteurs (du Québec, de la Suisse et du Mali) dans une pièce théâtrale qui mêlera jeux d’ombres, marionnettes et chants africains.

Consultez le site de la Maison Théâtre : https://www.maisontheatre.com/programmation/

Théâtre musical (en anglais) : The Pianist of Willesden Lane

Le vétéran du Théâtre yiddish Dora Wasserman, Hershey Felder, est de retour à Montréal, au Centre Segal, pour sa production The Pianist of Willesden Lane, mettant en vedette Mona Golabek, nommée aux Grammy Awards. Dans cette pièce touchante, Mme Golabek joue une pianiste juive pendant la Seconde Guerre mondiale. La femme donne un concert de musique classique émouvant en racontant l’histoire de la survie de sa propre mère sous le régime nazi. Ce récit imprégné d’espoir évoque le pouvoir que possède la musique en tant que véhicule porteur d’un message de vie. 

Au Centre Segal, du 8 au 29 septembre.

Consultez le site du Centre Segal : https://www.segalcentre.org/

Spectacle interdisciplinaire : sans les yeux !

PHOTO LAURENCE GAGNON LEFEBVRE, FOURNIE PAR LE MAI

Camille : un rendez-vous au-delà du visuel a été conçu pour les non-voyants.

Camille : un rendez-vous au-delà du visuel propose une expérience inédite et immersive, spécialement conçue pour un public non voyant. Souffrant elle-même d’un handicap visuel, la conceptrice Audrey-Anne Bouchard a eu l’idée de créer un spectacle n’impliquant pas la vision du spectateur — ainsi, les spectateurs voyants et semi-voyants seront invités à porter un bandeau pour l’expérimenter. Relatant une « peine d’amitié », Camille met en scène Pierre, qui se remémore, après son départ, son amie Camille, à l’aide de textures, de mouvements et de sons. Le public est invité à suivre le protagoniste à travers une série de tableaux immersifs et interactifs, où ce dernier entrera en contact avec les spectateurs — seulement six personnes par représentation — par l’entremise du sens du toucher.

Du 4 au 22 septembre, au MAI.

Consultez le site du spectacle : https://www.audeladuvisuel.com/

Consultez la bande-annonce : https://www.audeladuvisuel.com/uploads/2/9/3/7/29378665/camille-addv_trailerfinal1.wav