Source ID:; App Source:

Festival Petits bonheurs: une fleur pour Jasmine

Jasmine Dubé... (Photo: Robert Mailloux, La Presse)

Agrandir

Jasmine Dubé

Photo: Robert Mailloux, La Presse

Le cinquième Festival Petits bonheurs présente dès vendredi, et jusqu'au 10 mai - dans son quartier général d'Hochelaga-Maisonneuve et ailleurs en ville - plus d'une vingtaine de spectacles destinés aux enfants de 0 à 6 ans. Parmi les invités, le Théâtre Bouches décousues, qui présente trois pièces, dont une création pour les tout-petits. Entrevue avec l'auteure et directrice artistique de la compagnie, Jasmine Dubé.

Jasmine Dubé est une habituée de Petits bonheurs. Elle y présente des pièces depuis les timides débuts de l'événement programmé par Pierre Larivière pour la première fois en 2005. Au cours des deux dernières présentations, l'auteure et comédienne a également été marraine pour des stagiaires en création jeune public - qui ont d'ailleurs travaillé sur son nouveau projet: un triptyque sur le thème des Jardins d'enfants.

Ce n'est donc pas un hasard si pour son cinquième anniversaire, l'équipe de Petits bonheurs a voulu lui faire une fleur en programmant trois de ses pièces, dont La couturière et Le bain. Jasmine Dubé, qui fêtera les 25 ans de Bouches décousues l'année prochaine, a répondu à l'invitation en offrant elle aussi une fleur à Petits bonheurs: sa nouvelle création, Marguerite, première incursion dans le monde des tout-tout-petits (à partir de 18 mois).

L'histoire de cette création prend forme au cours d'une résidence d'écriture à l'Institut canadien de Québec, début 2007. «Je voulais rapporter toutes mes expériences passées auprès des enfants au cours des 30 dernières années et je trouvais que l'univers du jardin était une belle métaphore pour décrire les enfants. Ceux qui ont besoin d'un tuteur, ceux qui ont besoin de plus de soleil, ceux qui ont manqué de soins, etc.»

À force de piocher dans ce terreau fertile, ce n'est pas une, mais trois pièces qui ont vu le jour. «J'avais aussi envie de parler d'abandon, des enfants déracinés, qui sont des thèmes plus difficiles pour les petits. J'ai donc décidé d'écrire trois pièces: un jardin pour les grands (Les mauvaises herbes, mise en scène par Benoit Vermeulen), un jardin pour les moyens (La jardinière, coproduite par la compagnie belge Théâtre Maât) et un jardin pour les petits (La pépinière, rebaptisée depuis Marguerite).»

C'est ce premier volet du triptyque qui sera présenté à Petits bonheurs les 6 et 7 mai. Marguerite raconte ainsi, avec beaucoup de mots, la vie d'une femme appelée Marguerite (inspirée d'une femme qu'a connue Jasmine Dubé). «Comme auteure, j'ai besoin des mots, explique-t-elle, alors que toutes les propositions que j'ai vues pour les tout-petits mettaient beaucoup plus l'accent sur la musique et le mouvement. Pourtant, dans la vie de tous les jours, les bébés, on leur parle tout le temps!»

Bien sûr, nous rassure l'auteure, il y aura aussi de la musique, du chant, et même des arts visuels - des tableaux de marguerites qui décoreront la scène. Mais les mots seront abondants. «C'est très doux, nous confie-t-elle, très intime. Je voulais que ce soit comme un poème, une berceuse.»

La participation des stagiaires de Jasmine Dubé a été déterminante dans la création du spectacle. Pendant plusieurs mois, ils se sont rencontrés, ont discuté de ce qu'ils ont vu dans les festivals pour enfants en Belgique et en France, jusqu'à ce qu'ils trouvent au final leur propre façon de faire. Trois d'entre eux seront d'ailleurs sur scène - sur un total de cinq comédiens - (Marie-Ève Huot, Pierre-Luc Lasalle et Philomène Lévesque-Rainville), un autre pari audacieux de l'auteure qui signe la mise en scène de Marguerite.

«C'est le pari que nous avons pris, dit-elle simplement. Il y a cinq personnes sur scène et les mots sont très importants. Est-ce que les enfants vont tout comprendre? Sûrement pas. Pas plus qu'un spectacle qui explore les sons et les mouvements. Mais j'ai beaucoup travaillé le ton et l'univers. J'espère que ça les rejoindra.»

La programmation complète:

www.petitsbonheurs.ca

NOS SUGGESTIONS

Du Théâtre Bouches décousues:

LA COUTURIÈRE, (les 1er, 2 et 3 mai au Centre communautaire Hochelaga). Pour les 5 et 6 ans.

LE BAIN, (les 1er et 2 mai au Collège de Maisonneuve), Pour les 3 ans et plus.

Du Théâtre de La Guimbarde (Belgique):

BACH À SABLE, (du 1er au 4 mai aux maisons de la culture Maisonneuve et Montréal-Nord). Pour les 18 mois à 4 ans.

Des Sages fous (Trois-Rivières):

PARADE ISSIMO THÉÂTRE DE RUE, (le 2 mai, à 20h, au Jardin botanique)




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer