Source ID:; App Source:

Hairspray: une époque sous mise en pli

La distribution d'Hairspray est composée en grande partie... (Photo fournie par Brunetta etc.!)

Agrandir

La distribution d'Hairspray est composée en grande partie de jeunes artistes recrutés dans les conservatoires.

Photo fournie par Brunetta etc.!

À l'affiche depuis quelques années à Broadway, la comédie musicale Hairspray arrive enfin à Montréal pour une série de huit représentations.

Il y a sept ans, une comédie musicale inspirée d'un film que John Waters avait réalisé une quinzaine d'années plus tôt prenait Broadway d'assaut. Dans ce spectacle haut en couleur et riche en chignons crêpés, dont l'action est campée au début des années 60, une héroïne grassouillette entreprend de réaliser son rêve de gagner le concours de danse organisé par une populaire émission de variétés.

 

Au passage, Hairpspray dresse un portrait décapant de la société de l'époque, tant sur le plan social que musical. Sélectionné 13 fois aux Tony Awards, le spectacle a remporté huit trophées, dont celui remis à la meilleure comédie musicale de l'année.

Il y a deux ans, une adaptation cinématographique de la comédie musicale, réalisée par Adam Shankman, a donné à ce spectacle une nouvelle notoriété.

«Il est certain que nous avons ressenti un regain d'intérêt pour le spectacle depuis la sortie du film, reconnaît Matt Lenz, directeur des spectacles de tournées, dont l'une s'arrête à Montréal dès mardi pour une série de huit représentations.

«Un spectacle, aussi populaire soit-il, ne peut jamais atteindre le même nombre de spectateurs qu'un film, explique-t-il. Même si les deux oeuvres sont de natures plutôt différentes, il reste qu'elles partagent le même esprit. Si vous avez aimé le film, vous adorerez le spectacle. Il y a encore plus de chansons, plus de numéros!»

Lenz connaît évidemment ce spectacle sur le bout de son peigne. Il est de ceux qui ont travaillé à sa conception. Après avoir été au départ le bras droit de Jack O'Brien, metteur en scène lauréat du Tony, Matt Lenz supervise aujourd'hui tous les spectacles en tournée, lesquels reprennent exactement les mêmes éléments que le spectacle original. «Je peux vous chanter le spectacle tout seul de la première à la dernière note, lance-t-il en riant. Ce spectacle est dans mes gènes!»

Lenz ne suit pas la tournée de spectacles sur la route de façon quotidienne, mais il se déplace quand même environ une fois par mois afin de s'assurer que les représentations se maintiennent toujours au plus haut niveau. Pour Montréal, une ville «excitante», il fera exception. Il séjournera en effet ici pendant quelques jours, histoire de savourer aussi les charmes de la métropole québécoise.

«À Montréal, nous utilisons sensiblement le même décor, le même équipement, les mêmes éléments qu'à Broadway. Notre spectacle s'ajuste selon les salles qui nous accueillent. Dans de plus petites villes, nous devons parfois recourir à un plan B, ou même à un plan C. À Montréal, les gens auront pratiquement droit au même spectacle que celui de New York.»

La distribution, composée pour la plupart de jeunes artistes recrutés dans les conservatoires, enchante toujours le metteur en scène. «Ce sont des performeurs fabuleux dont l'enthousiasme est très communicatif. Quoi de mieux pour un show qui met principalement en vedette des ados?»

Hairspray. Musique de Marc Shaiman. Paroles coécrites par Marc Shaiman et Scott Wittman. Du 14 au 19 avril à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer