Source ID:594050; App Source:cedromItem

Événement Québec-Écosse: les Écossais disent Oui!

La directrice artistique du Traverse Theatre, Orla O'Laughlin,... (Photo: David Boily, La Presse)

Agrandir

La directrice artistique du Traverse Theatre, Orla O'Laughlin, et le directeur fondateur du Théâtre de la Manufacture, Jean-Denis Leduc. Ces théâtres d'Édimbourg et de Montréal qui créent des oeuvres contemporaines entretiennent depuis longtemps des liens d'amitié.

Photo: David Boily, La Presse

Après le tourisme politique à Édimbourg dans la foulée du référendum sur l'indépendance, au tour des Écossais de nous visiter... dans nos théâtres! Cette semaine, La Licorne accueille quatre de ses auteurs dramatiques dans le cadre d'un programme d'échange.

C'est sans doute parce que le Québec et l'Écosse sont des sociétés distinctes que leurs dramaturgies respectives ont autant de similitudes. Pas étonnant dans ce contexte qu'un projet d'échange ait vu le jour entre le Théâtre de la Manufacture et le Traverse Theatre d'Édimbourg.

Les liens d'amitié entre les deux théâtres qui créent des oeuvres contemporaines ne datent pas d'hier.

«Depuis 14 ans, j'ai commencé à voir beaucoup de spectacles au Traverse Theatre, qui accueille tout le volet off du festival, a confié le directeur fondateur de la Manufacture, Jean-Denis Leduc. J'y ai découvert toutes sortes de créations théâtrales qui ont d'énormes similitudes avec notre théâtre de création.»

Résultat, depuis une dizaine d'années, le Théâtre de la Manufacture a programmé à La Licorne de nombreuses pièces d'auteurs écossais ou irlandais. The Pillowman, de Martin McDonagh, Midsummer de David Greig, Ce moment-là de Deirdre Kinahan, Pervers de Stacey Gregg, Comment s'occuper de bébé de Dennis Kelly...

«Au fond, nous sommes deux petites nations qui vivent à côté d'un voisin surpuissant, estime Jean-Denis Leduc. Deux pays nordiques avec de grands espaces et une certaine rudesse. Les auteurs écossais nous parlent aussi de problèmes à la fois intimes et sociaux, un genre de théâtre qui m'a toujours intéressé, qui soulève toujours beaucoup de questions.»

La directrice artistique du Traverse Theatre, Orla O'Laughlin, qui est arrivée à Montréal jeudi dernier, était ravie d'être entourée d'artistes québécois: «J'ai l'impression d'être ici à la maison, dit-elle. Il y a une ouverture, un coeur politique qui bat et qui fait que nous nous comprenons bien. Il y a aussi une profonde fierté culturelle. Le lieu où nous nous trouvons nous dit beaucoup sur qui nous sommes.»

Pour ce premier échange formel, Jean-Denis Leduc a choisi quatre textes (parmi les huit proposés par le Traverse Theatre), qui ont d'abord été traduits en français et qui seront lus cette semaine par des comédiens québécois. Il s'agit de Quiz Show de Rob Drummond, L'homme artiste et la femme mère de Morna Pearson, Une veuve respectable s'initie à la vulgarité de Douglas Maxwell et La bienheureuse de David Ireland.

Un quiz qui dérape

L'auteure Fanny Britt, qui a traduit plusieurs pièces de Dennis Kelly et de Martin McDonagh depuis cinq ans (à la demande de Jean-Denis Leduc), a hérité du texte de Rob Drummond. Le jeune auteur de 32 ans a créé sa pièce à Édimbourg l'an dernier. Sa pièce fait le récit d'un animateur de jeu-questionnaire qui convie le public à l'enregistrement de son émission.

«C'est une émission importante parce qu'un des personnages, Molly, s'apprête à battre le record du plus grand nombre de victoires, mais l'une des concurrentes de l'émission se met à gagner et les producteurs font tout pour l'en empêcher, afin de consacrer Molly. Mais tout se met à déraper», explique l'auteur Rob Drummond, qui a construit un véritable suspense.

«Il y a beaucoup de liens à faire dans la pièce, raconte Fanny Britt. Des indices qui sont très importants et extrêmement bien calculés, c'était le plus grand défi dans la traduction de la pièce de Rob. C'est drôle parce que je retrouve chez les auteurs écossais et irlandais une musicalité proche de la nôtre. Ce sont des textes très imagés avec une très grande force d'évocation. Beaucoup de non-dits, aussi.»

Au mois de novembre, ce sont les textes de Catherine-Anne Toupin (À présent), Fabien Cloutier (Billy, les jours de hurlements) et de François Archambault (Tu te souviendras de moi) qui seront traduits, puis lus en anglais au Traverse Theatre d'Édimbourg. Des productions de ces pièces des deux côtés de l'Atlantique devraient voir le jour au cours de la prochaine saison.

__________________________________________________________________________

Jusqu'à mercredi à La Licorne.

Quatre textes

> Quiz Show de Rob Drummond

Lundi 29 septembre à 19h

Traduction: Fanny Britt

Avec: Denis Bernard, Claude Despins, Rose-Maïté Erkoreka, Steve Laplante, Alexandre Malo et Alice Pascual

> L'homme artiste et la femme mère de Morna Pearson

Mardi 30 septembre à 19h

Traduction: Catherine Léger

Avec: Charli Arcouette, Luc Bourgeois, Muriel Dutil, Évelyne Gélinas et Roger La Rue.

> Une veuve respectable s'initie à la vulgarité de Douglas Maxwell

Mercredi 1er octobre à 19h

Traduction: Maryse Warda

Avec: Mikhaïl Ahooja, Micheline Bernard et Frédéric Millaire-Zouvi

> La bienheureuse de David Ireland

Mercredi 1er octobre (après Une veuve respectable...)

Traduction: François Archambault

Avec: Mikhaïl Ahooja, Frédéric Millaire-Zouvi et Marie-Hélène Thibault




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer