Source ID:540944; App Source:cedromItem

Premier test réussi pour André Sauvé à Paris

Pour son premier passage à Paris, André Sauvé... (Photo: Anne Gauthier, archives La Presse)

Agrandir

Pour son premier passage à Paris, André Sauvé a présenté au Théâtre de Dix Heures un spectacle composé de numéros de ses deux one-man-show. La petite salle d'une centaine de places était pleine et à la sortie, les spectateurs n'avaient que de bons commentaires.

Photo: Anne Gauthier, archives La Presse

Véronique Beaudet

collaboration spéciale

La Presse

En pleine tournée au Québec avec son spectacle Être, André Sauvé a fait un petit saut à Paris cette semaine, histoire de tâter le terrain. Hier soir, l'humoriste a donné la première de ses trois représentations parisiennes au Théâtre de Dix Heures.

Un test. Voilà comment André Sauvé décrit cette expérience en sol parisien. Pour son premier passage à Paris, il présente un spectacle d'une heure composé d'un mélange de numéros de ses deux one-man-show. Ce test, on peut dire que l'humoriste québécois l'a passé haut la main. Hier soir, la petite salle d'une centaine de places de Pigalle était pleine. Beaucoup de Français et quelques Québécois étaient venus découvrir cet humoriste inconnu en France.

Juste avant d'entrer en scène, André Sauvé lance depuis les coulisses: «C'est pas grave si on comprend pas toute!» Un peu comme si on avait surpris une conversation entre un collègue et lui. Et il arrive en nous disant qu'il est très content d'être là, mais «surtout content d'avoir trouvé l'endroit, parce que je n'ai pas le sens de l'orientation», reconnaît-il.

«Je suis content d'être au Point Virgule ici ce soir», ajoute-t-il, tout sourire, nommant délibérément la mauvaise salle. Rires dans le public. Le ton est donné et son personnage de névrosé, rapidement démasqué.

Sauvé enchaîne rapidement avec l'introduction de son spectacle Être, élaborant autour du concept «d'être» et sur le fait d'avoir conscience que l'on «est». Il pratique le coq à l'âne, ouvre des parenthèses, entraîne le public dans son univers fin et loufoque. Les spectateurs suivent attentivement et les rires se font entendre toutes les deux minutes. André Sauvé a réussi à capter l'attention du public dès les premiers instants.

Il poursuit avec son numéro sur les vacances, pendant lesquelles il essaie sans succès de vivre pleinement le moment présent, et celui de La cabane à moineaux. Tous deux sont très applaudis. André Sauvé termine son spectacle avec L'épicerie, l'un des numéros qui fonctionnent le mieux au Québec. Hier soir, étrangement, c'est peut-être celui qui a été le moins applaudi.

Bons commentaires

Quoi qu'il en soit, le public a réservé un accueil chaleureux à André Sauvé pour sa grande première. Les spectateurs n'avaient que de bons commentaires à la sortie. «J'ai trouvé ça très bien. C'est assez atypique et différent comme spectacle d'humour», nous a dit une spectatrice dans la vingtaine.

André Sauvé, lui, était soulagé après son spectacle. «C'est au-delà de mes espérances», nous a-t-il confié. «Je suis un peu sous le choc de cet accueil. Je sais maintenant que le produit fonctionne», s'est réjoui l'humoriste. Après son séjour parisien, il verra avec son équipe s'il tentera l'aventure française.

André Sauvé sera de retour sur les scènes québécoises dès le 8 juin à Bromont. L'humoriste a un calendrier bien chargé jusqu'à la fin de l'année. Il se produira prochainement à Québec et à Montréal (au Monument-National dès le 18 juillet pour six représentations).




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer