«Mon rêve se réalise ce soir». L'humoriste Geneviève Gagnon ne croyait pas si bien dire au tout début de son premier one woman show, ce mardi soir à la salle André-Mathieu de Laval.

Éric Clément LA PRESSE

Avoir une première médiatique à 43 ans en tant qu'humoriste de la relève prend du cran, du travail et un formidable talent. Mais allait-elle casser la baraque?

Elle a commencé son spectacle en racontant ses premiers pas en humour puis a parlé de sa famille installée à Black Lake (Thetford Mines), de sa tante barbue et de son oncle qui va en vacances aux United Steaks, déclenchant les premiers rires francs.

«Le monde est pas sorteux à Black Lake, a-t-elle lancé. Ils sortent une fois par année et ils sont toutes là à soir!»

Quand Geneviève Gagnon raconte la vie «en région», les gars de bois, la bouffe réconfortante, la vraie ambiance de campagne, on retrouve les parfums du Québec éternel, celui des soirées tricotées serré à Duparquet, Chapais ou...Black Lake.

Puis, l'ancienne cadre de Bell a parlé de ses périodes SPM (susceptible pis mauvaise), quand «la femme» n'est jamais de bonne humeur, même quand son chum l'est.

Grippette et jouant la carte de la séduction, elle a très bien raconté une séance type chez le gynécologue, ce qui a bien fait rire les Ève de la salle. Puis, elle poursuit avec la maternité. «Avoir un enfant c'est la plus grande joie, qu'on m'avait dit. J'attends toujours!» Ou bien: «La garde partagée, quelle belle invention! Une semaine sur deux, tu y vois pas la face!»

Raconteuse, elle verse parfois dans l'anecdotique, comme quand son fils oublie ses clés, mais elle parvient souvent à faire swinguer son histoire pour lui donner une vraie saveur.

Son numéro sur l'homosexualité et celui sur la première blonde de son fils étaient savoureux et remplis de jeux de mots.

Bon moment aussi sur son ex qui l'avait amenée visiter le Salon chasse et pêche. «Il y avait un concours de camouflage. Ils n'ont jamais trouvé le gagnant!»

Son numéro sur le Réseau Contact pour se trouver un chum ne donne pas envie d'être célibataire....et celui sur le Centre Santé et Bien-être fait beaucoup rire et est très bien joué. Son meilleur moment. La raconteuse est comédienne et danse très bien en plus...

Avec une mise en scène sobre de François Léveillée, Geneviève Gagnon a une belle présence sur scène. La boxeuse amateure est très à l'aise. Certains temps morts entre chaque punch pourraient toutefois être raccourcis pour plus d'efficacité comique.

Même si elle a parfois mangé ses mots (l'énervement?), l'humoriste a déjà beaucoup de métier et on rit ou sourit de ses mimiques dans ce premier show qui s'est achevé par une énorme ovation du public.

Bell peut faire son deuil de Geneviève Gagnon. La fille de Chaudières-Appalaches est bien partie.

Prochains shows:

Le 6 octobre à Saint-Hyacinthe

Le 17 octobre à Québec

Le 21 octobre à Sherbrooke

Le 29 octobre à Granby