KYM BARRETT

Alain De Repentigny LA PRESSE

Conceptrice des costumes

Née en Australie, établie à Los Angeles, Kym Barrett a surtout travaillé au cinéma. C'est à elle qu'on doit les costumes de la trilogie The Matrix et du film Romeo + Juliet de Baz Luhrmann. Un beau jour, son agent l'appelle et lui dit que le Cirque du Soleil veut la rencontrer. «J'étais à la fois surprise et honorée, je savais que c'était pour le spectacle de Robert. Je sais qu'il avait vu mon travail et j'espère que c'est pour ça qu'il m'a choisie.»

Son défi

«Dans The Matrix, c'était très sombre et les costumes devaient faire ressortir la forme humaine de l'ombre. Dans Totem, je dois aussi faire ressortir la forme humaine pour tracer un parallèle entre l'évolution de l'humain et celle du royaume animal. C'est la même chose, mais de deux façons totalement différentes.»

Robert Lepage

«Sa vision des choses est très claire et il excelle à la transmettre à toute l'équipe. En plus, on s'entend bien: nous partageons certaines références visuelles et avons des goûts qui se ressemblent. Robert est très ouvert: si quelqu'un a une meilleure idée que lui, il l'adopte. Il est très occupé, mais quand il est présent, il l'est complètement.»

Photo: Cirque du Soleil

Kim Barrett

CARL FILLION

Scénographe et concepteur des accessoires

Carl Fillion a travaillé souvent avec Robert Lepage, au théâtre aussi bien qu'à l'opéra, depuis Les sept branches de la rivière Ota (1994). Comme la scénographie est toujours au coeur des innovations de Lepage, il est un complice essentiel. Totem marque sa première collaboration avec le Cirque du Soleil.

Son défi

«Sous un chapiteau, il n'y a pas de coulisses - il faut créer nos propres coulisses à même l'espace disponible - et l'armature, minime, ne supporte pas n'importe quelle charge. Et tu ne veux pas changer les éléments d'un numéro sur lequel les artistes de cirque travaillent depuis 15 ans. En plus, comme c'est un spectacle de tournée, tous les éléments du décor doivent se démonter dans des morceaux de moins de dix pieds et le montage en aréna doit se faire en une journée. Ce sont des contraintes énormes. Mais c'est très intéressant de vivre dans un espace comme celui-là qui a son propre langage, ses contraintes. Il faut penser autrement.»

Robert Lepage

«Robert apporte d'abord au cirque de chapiteau sa poésie: la façon dont il joue avec tous les éléments - la scénographie, les éclairages, les artistes - comment il les combine, il les manipule.»

Photo: Cirque du Soleil

Carl Fillion

BOB & BILL

Compositeurs et directeurs musicaux

Guy Dubuc et Marc Lessard, mieux connus comme le duo techno Bob & Bill, sont des habitués des événements spéciaux du Cirque du Soleil depuis le spectacle Soleil de minuit au 25e Festival de jazz. Ils ont réalisé l'album de la musique du spectacle Kooza, créé en 2007. Après les avoir recrutés pour Totem, Robert Lepage leur a confié l'an dernier la musique de son Pageant de Canotgraphie qui sera repris sur la rivière Saint-Charles en août prochain. Totem est leur première création musicale pour un spectacle de chapiteau du Cirque.

Leur défi

«Le spectacle traite de l'évolution de l'homme et on a essayé d'y incorporer l'évolution de la musique depuis les premiers hommes qui jouaient avec des os et la voix qui a été le tout premier instrument. On a fait beaucoup de recherches, on a mélangé tout ça et  c'est devenu une musique du monde avec le son de Bob & Bill.»

Robert Lepage

«Sa couleur est partout dans le spectacle, même dans notre musique. Il s'y connaît dans tous les secteurs de la production. Non seulement est-il capable de dire ce qu'il n'aime pas, mais il peut mettre le doigt dessus: le genre musical, un instrument. La communication est facile. Il écoute ta musique, te suggère une direction et te laisse aller complètement dans ta création.»

Photo: Cirque du Soleil

Guy Dubuc et Marc Lessard

PEDRO PIRES

Concepteur d'images

Spécialiste des effets visuels, Pedro Pires a travaillé au cinéma avec Robert Lepage et François Girard. Il a remporté 29 prix, dont un Jutra et un Génie, pour son court métrage Danse macabre auquel a collaboré Lepage. En plus d'un autre court (Jimmy, inspiré d'une pièce de Marie Brassard), il travaille avec Lepage à son premier long métrage: l'adaptation de la pièce Lipsynch. C'est sa première collaboration avec le Cirque du Soleil et sa première expérience de scène. C'est aussi la première fois que le Cirque utilise des projections du début à la fin d'un spectacle sous chapiteau.

Son défi

«Totem est un hommage à la nature et j'ai puisé mes images dans la nature en Islande, à Hawaïï et au Guatemala. Au départ, il devait y avoir un bassin d'eau, mais c'était compliqué pour un spectacle de chapiteau en tournée. Robert tenait quand même à avoir un marécage virtuel d'où émerge la vie. Il fallait trouver l'angle qui va avec l'écran (une surface bombée horizontale).»

Robert Lepage

«Robert apporte sa magie au cirque. Son spectacle est fait au bistouri, finement mis en scène, allumé, drôle, intelligent et varié. Et il y a la métaphore de l'objet, très présente dans ses spectacles: les bâtons du toréador qui étaient les pailles du verre du clown avant, le bicycle qui devient taureau. C'est fascinant. C'est du Robert Lepage.»

Font également partie de l'équipe de Totem:

Neilson Vignola: directeur de création

Gabriel Pinkstone: directrice de production

Jeff Hall: chorégraphe

Étienne Boucher: concepteur des éclairages

Jacques Boucher: concepteur sonore

Pierre Masse: concepteur de l'équipement et des gréements acrobatiques

Florence Pot: conceptrice de la performance acrobatique

Nathalie J. Simard: conceptrice des maquillages

 

Photo: Cirque du Soleil

Pedro Pires