Rachid Badouri a reçu hier une plaque commémorative pour souligner les 200 000 billets vendus pour son spectacle Arrête ton cinéma! Après avoir ainsi conquis le Québec, l'humoriste se tourne maintenant vers la France. Il présentera une adaptation de son spectacle à Paris en janvier 2010.

Paul Journet LA PRESSE

«Faut s'attendre à des hauts comme des bas. Mais je pense en toute humilité qu'il y a une place pour nous là-bas», raconte l'exubérant Lavallois.

 

Le groupe Juste pour rire négocie présentement pour déterminer le lieu et le nombre de ces spectacles parisiens. En attendant, Badouri brisera la glace avec une courte série de spectacles en avril prochain à Nantes.

Il s'apprête d'ailleurs à commencer l'adaptation de son spectacle. «Je pars dimanche prochain à Nantes, lance-t-il. Pendant trois jours, je vais adapter le texte avec Fabrice Ébroué. Il va me sortir pour que je sente le pouls de la ville, que je vois ce qui fait vibrer les jeunes, ce qu'ils écoutent, un peu tout cela. Quand j'étais agent de bord, je passais du temps en France chaque fin de semaine ou presque. Plus maintenant. Je dois retrouver ce contact.»

En conférence de presse hier, Badouri voulait remercier et rassurer ses fans. Que le succès vienne ou non en France, il ne tournera pas le dos au Québec.

Le président fondateur du groupe Juste pour rire, Gilbert Rozon, souriait en regardant son poulain enchaîner les interviews. «À ma connaissance, au Québec, c'est l'artiste qui a atteint le plus rapidement la marque des 200 000 billets vendus. C'est aussi le plus jeune à accomplir cet exploit. Il rejoint au sommet les Martin Matte, Louis-José Houde, Stéphane Rousseau et Jean-Marc Parent (...) avec son premier show. Et ce n'est pas fini.»

Projet télé

Rachid Badouri se rapproche de la télévision. «J'ai une émission de télé qui devrait sûrement sortir cet automne. On est dans les dernières négociations. C'est une belle émission, un beau concept, mais je ne peux rien dire de plus.»

Un «gros diffuseur» la présenterait. L'humoriste y tiendrait probablement le rôle principal. Précisons toutefois que rien n'est signé ou confirmé. «J'ai aussi des projets de film, poursuit-il. Je perfectionne ma seconde passion, le cinéma. Je prends des cours de théâtre aux ateliers Danielle Fichaud. Je veux vraiment me lancer là-dedans, c'est sûr et certain.»