Source ID:; App Source:

Le Festival de jazz perd GM

Le président du Festival de jazz, Alain Simard,... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Le président du Festival de jazz, Alain Simard, a un an et demi pour se trouver un nouveau commanditaire principal.

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Mario Cloutier

À 30 ans, le Festival international de jazz de Montréal sait ce qu'il vaut. Même si GM ne renouvellera pas son contrat de commandite après l'été prochain, le président de l'événement est confiant de trouver un nouveau présentateur officiel de calibre international pour l'année 2010.

«Je ne suis pas inquiet pour le Festival de jazz, mentionne son président Alain Simard. C'est la quatrième fois en 30 ans que nous devons trouver un commanditaire principal et nous avons toujours réussi. Nous visons l'international pour éviter qu'un commanditaire national embarque avec nous au détriment de plus petits événements.»

 

Les démarches pour enrôler un nouveau commanditaire principal commencent dès maintenant. Également engagé dans le Stampede de Calgary, GM avait jusqu'à mardi pour indiquer s'il pouvait continuer son partenariat avec l'événement montréalais. Ce qui n'a pas été le cas. En difficultés financières, le constructeur automobile avait déjà annoncé il y a quelques semaines le retrait de son appui au golfeur Tiger Woods.

«Nous avons un an et demi pour réagir, ajoute M. Simard, ce n'est pas une situation de crise. Le FIJM reste la propriété la plus intéressante en termes de visibilité et d'impact pour un commanditaire.»

Le 30e anniversaire de la fête montréalaise du jazz sera donc le dernier commandité par GM. Le FIJM a remercié hier, par voie de communiqué, son commanditaire principal qui était impliqué à diverses degrés dans l'événement depuis 10 ans. GM commanditait la série Plein Feux, la principale scène extérieure et le Grand Prix de jazz attribué chaque année à un groupe canadien.

Mais l'organisation est persuadée qu'un nouveau commanditaire important saura sauter sur l'occasion d'être le présentateur officiel du plus grand festival de jazz au monde.

«Pour l'été du 30e anniversaire, note le président, toutes nos autres commandites sont signées. Mais GM est un gros morceau, Au Jazz de Montréal et aux Francos, l'ensemble des commandites privées représentent 40% du budget des organisations.»

Le Festival de jazz compte sur un budget annuel de 25 millions de dollars. Il enregistre environ 2,5 millions d'entrées, ce qui génère des retombées de 64 millions chaque année. Un présentateur officiel investit environ 10% du budget total, soit dans ce cas-ci, 2,5 millions.

Le FIJM reçoit également 4 millions de dollars par année des trois ordres de gouvernement. Alain Simard a d'ailleurs averti le maire Gérald Tremblay et le gouvernement du Québec du retrait de GM dans le but de recevoir un appui au démarchage d'un nouveau présentateur officiel. Dans le cas des FrancoFolies, également organisées par l'Équipe Spectra, le commanditaire principal est Ford Canada. La compagnie participe depuis l'an 2000 à cette fête de la chanson francophone. Et les deux organisations ont signé l'an dernier un contrat de quatre ans, valide donc jusqu'en 2011.

«On respecte nos ententes, indique la porte-parole de Ford Canada, Christine Hollander. C'est le statu quo. Ford est très satisfait de cette collaboration. Ça fait plusieurs années qu'on est associés aux FrancoFolies et nous sommes fiers de l'être.»

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer