Source ID:news·20120929·LA·0170; App Source:cedromItem

Ballets Jazz de Montréal : fidèles à eux-mêmes

Stéphanie Brody
La Presse

Pour leur 40e anniversaire, les Ballets Jazz de Montréal s'offrent un programme divertissant, dansé avec verve.

Le clou du programme: Closer du Français Benjamin Millepied, dansé par Céline Cassone et Alexander Hille, sur une musique pour piano de Philip Glass. Dans ce duo délicat et chatoyant, Hille garde le plus souvent Cassone tout près de lui. Baignés dans un éclairage tantôt bleuté tantôt blanc, les amants n'ont de cesse de s'entremêler.

Les prises sont complexes et rapides et les portés, variés, exécutés avec une aisance folle. Tout est fugace, évanescent. La chorégraphie de Millepied est exigeante, finement ouvragée, mais jamais bavarde.

Le chorégraphe Barak Marshall, qui vit entre Tel-Aviv et Los Angeles, a créé l'amusante pièce de groupe Harry pour les BJM. Avec sa trame sonore composée de vieux standards de jazz et de sonorités klezmer, cette fable un peu tarabiscotée fait son effet! Bien que tous les danseurs ne soient pas bons acteurs, les BJM sont toujours convaincants dans ce registre comique.

Fuel, la troisième pièce du programme, signée par l'Espagnol Cayetano Soto, s'inspire de la musique aux tonalités industrielles de Julia Wolfe. Même si la pièce nous étonne par son esthétique gothique, le lexique gestuel, tout en lignes brisées et en portés biscornus, finit par devenir redondant.

__________________________________________________________________________

BJM Programme du 40e anniversaire, jusqu'au 29 septembre, à la Salle Maisonneuve de la Place des Arts.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer