L'acteur et metteur en scène français James Thierrée ouvrira la nouvelle saison de la TOHU le 27 septembre avec sa pièce La grenouille avait raison. Le petit-fils de Charlie Chaplin, qui avait séduit le public montréalais avec sa pièce Raoul (en 2010 et 2012), partagera cette fois la scène avec cinq interprètes.

Jean Siag LA PRESSE

Ce spectacle sans paroles créé l'an dernier à Paris s'inspire du conte des frères Grimm Le Roi grenouille. On y retrouvera l'univers onirique du créateur virtuose - il est le fils de Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierrée -, qui poursuit avec sa compagnie du Hanneton son exploration du monde des songes.

La saison se poursuivra le 14 novembre avec Une chambre de verre du collectif montréalais Nord Nord Est, qui mettra en vedette l'acrobate-contorsionniste Valérie Doucet - qui était de la distribution de La grenouille avait raison l'an dernier! Dans cette pièce mise en scène par Benoît Landry, l'interprète québécoise fera équipe avec Julius Bitterling.

L'année se conclura avec la reprise de Patinoire, créée en 2011 par le cofondateur des 7 doigts, Patrick Léonard. Ce spectacle solo sans paroles, qui mélange théâtre, cirque et art clownesque, a notamment été présenté à Avignon où il a eu un énorme succès. Il sera présenté pendant la période des Fêtes, du 19 décembre au 6 janvier.

La TOHU entamera la nouvelle année avec ses Coups de coeur, cabaret de cirque mis en scène par Fernand Rainville. Au printemps, pendant la semaine de relâche scolaire, suivront Pss Pss découvert au festival Complètement cirque en 2016, et Petits pieds à grignoter de l'acrobate et clown montréalaise Krin Haglund, qui dirigera l'interprète Gisle Henriet et son fils de 8 ans, Loke.

Celui qui tombe, production du Centre chorégraphique national de Grenoble, le tournoi de l'Impro-cirque et les spectacles annuels de l'École nationale de cirque de Montréal complètent le programme de la prochaine saison.

Programmation complète: www.tohu.ca