Source ID:379486; App Source:cedromItem

Du cirque au Fringe

Après avoir joué dans La vie et Loft... (Photo fournie par la production)

Agrandir

Après avoir joué dans La vie et Loft des 7 doigts de la main et tourné avec la troupe déjantée de La soirée avec son numéro de tissu, Krin Haglund avait envie d'approfondir son personnage clownesque.

Photo fournie par la production

Elle a travaillé avec le Cirque Éloize et les 7 doigts de la main, mais aussi avec le Cirque du Soleil et la bande d'artistes délurés de La Clique (maintenant La Soirée), qu'on a pu voir l'an dernier à Complètement Cirque. L'artiste de cirque montréalaise Krin Haglund présente au festival Fringe son premier spectacle solo: The Rendez-Vous Galant.

Tous les chemins des artistes de cirque mènent à Montréal. Krin Haglund en est la preuve.

L'artiste d'origine norvégienne - qui n'est pas parente avec les jumelles contorsionnistes Jenny et Sara Haglund! - est passée par l'école de cirque de San Francisco où elle s'est spécialisée en clown et en trapèze. Son premier emploi, elle l'a obtenu au Pickle Family Circus de San Francisco, dans un spectacle créé par Gypsy Snider et Shana Carroll, futures cofondatrices des 7 doigts de la main.

Au tournant des années 2000, Krin Haglund a fait la connaissance de Jeannot Painchaud. Elle a créé le personnage de l'ange chauve dans le numéro de tissu et de roue Cyr de la production originale de Rain (de 2003 à 2008), qu'avait mis en scène Daniele Finzi Pasca. «C'est un numéro que j'ai créé parce que je n'ai pas beaucoup de cheveux, confesse-t-elle. Je me suis inspiré de mon propre parcours pour créer ce personnage.»

La jeune femme, qui a grandi au Wisconsin, a pourtant commencé sa carrière de circassienne sur le tard, après avoir fait des études universitaires en japonais et en chimie! «Pendant mes études, j'ai assisté à une conférence donnée par une prof de l'École nationale de cirque de Montréal, raconte Krin Haglund, et c'est à partir de ce moment que j'ai réorienté ma carrière.»

Ce premier spectacle solo, The Rendez-Vous Galant, elle le mijote depuis longtemps... Après avoir joué dans La vie et Loft des 7 doigts de la main et tourné avec la troupe déjantée de La soirée avec son numéro de tissu, elle avait envie d'approfondir son personnage clownesque. D'autant plus que sa vie de nomade a été interrompue par la naissance d'un petit garçon, qui a 3 ans aujourd'hui.

Bref, le moment était idéal pour créer un solo.

«L'histoire est très simple. Il s'agit d'une femme qui attend sa date chez elle à la maison. Mais l'homme ne vient pas. En l'attendant, elle cherche le moyen de se divertir. Et c'est là que je fais mes numéros de cirque. L'idée m'est venue d'une expérience que j'ai eue avec un ex, qui s'était pointé 17 heures en retard à un rendez-vous! En fait, j'ai appris qu'il avait des troubles de sommeil, mais ça été une expérience que je n'ai jamais oubliée.»

Le personnage qu'elle incarnera s'appelle Hedy LaDerringdo. «Son nom fait référence à l'expression derring do, qui est un appel au défi, comme ceux lancés aux fils-de-féristes par exemple, quand ils exécutent des numéros dangereux, précise Krin Haglund. Quant à Hedy, il s'agit d'un prénom fréquent dans les films muets. C'est aussi quelqu'un qui réfléchit trop, qui intellectualise trop sa vie amoureuse.»

L'artiste de cirque montréalaise a fait appel à la chorégraphe Alisan Funk pour la mise en scène et au clown américain Avner Eisenberg, pour peaufiner son personnage.

«C'est un personnage un peu bizarre, mais dans un sens positif. Elle est amusante et attachante. Elle a des attentes, mais elle doit accepter que cet homme qu'elle attend ne viendra pas. Elle doit en arriver à l'oublier pour passer à autre chose et être heureuse. On s'est inspiré des années 20 et 30 pour les accessoires et la musique. Il y a entre autres des pièces de Django Reinhardt, que j'aime beaucoup.»

Krin Haglund, qui présente The Rendez-Vous Galant ce week-end au Irish Aerial Dance Festival, a hâte d'amener son spectacle à Montréal. «C'est sûr que c'est un work in progress, nous dit-elle, mais c'est un spectacle que je suis fière d'avoir créé. J'espère qu'après l'avoir travaillé un peu je pourrai faire une tournée avec. Au fond, je fais tout ce que j'aime faire, en mêlant les numéros de clown au cirque. C'est très théâtral.»

Au théâtre La Chapelle, du 14 au 23 juin dans le cadre du Festival Fringe de Montréal.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer