Source ID:371812; App Source:cedromItem

Pour le meilleur et pour le pire: le vrai plongeon!

Pour le meilleur et pour le pire sera... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Pour le meilleur et pour le pire sera un spectacle festif, avec des moments plus intimes, selon le metteur en scène Alain Francoeur.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Alain Francoeur est un enfant de la danse. Il est d'ailleurs toujours enseignant à l'École de danse contemporaine de Montréal. Depuis huit ans, il est aussi conseiller artistique à l'École nationale de cirque. Outre sa mise en scène de Cirque Orchestra d'Éloize, au début des années 2000, il a signé la mise en scène des deux spectacles du Cirque Alfonse, Timber et La brunante.

Après avoir jonglé avec plusieurs idées de spectacles, le chorégraphe Alain Francoeur a retenu un thème qui a tout de suite rallié les 11 finissants de son groupe: un party de mariage. «Toute la structure du spectacle est déclinée en une douzaine de tableaux, nous explique-t-il. Ce sont comme les différents paliers d'un party

Pourquoi un party de mariage? «Moi, je ne me marierai jamais, mais je suis un gars de party, donc je me suis dit que c'était l'occasion rêvée de vivre ça! Avec 28 élèves [dont 11 finissants], ce n'est pas facile de trouver un concept rassembleur. Le party de mariage me permettait de construire des numéros à la fois individuels et collectifs.»

Pour cette célébration de l'amour, avec toute l'intensité, les excès et les dérapages qu'on peut imaginer, Alain Francoeur s'est nourri de la personnalité de chacun des finissants. «Je mets en exergue une parcelle de leur personnalité. Une facette d'eux que j'amplifie, parce qu'il faut que ce spectacle leur ressemble.»

Un côté kitsch

Comme dans tout bon party de mariage, la musique ira dans tous les sens. De Michael Jackson à Indochine, en passant par Ricky Martin... «Ce sont des pièces sur lesquelles on peut danser, et c'est en général assez kitsch. Mais toutes les chansons parlent d'amour, de rupture, de quête de l'autre, donc ça tourne autour du thème du spectacle.»

Tous les interprètes ont un personnage. Dans le désordre, on retrouvera entre autres: un curé, un enfant de choeur, une femme en fauteuil roulant, un couple gai, deux hyperactifs sur le crack, un couple en rupture, une lesbienne. «C'est un microcosme de la société, rigole Alain Francoeur. Vous verrez, il y a beaucoup d'humour et de digressions.»

Un des moments forts du spectacle, confie Alain Francoeur, sera un numéro collectif sur une table à roulettes de 20 pieds de longueur... «Ce sera le climax du party!»

Parmi les autres disciplines de cirque que nous verrons: deux fil-de-féristes, un spécialiste de la Roue Cyr, un numéro de corde lisse, un duo de clowns que vous n'oublierez pas formé d'Olivia Weinstein et Ty Vennewitz, et un très beau duo de trapèze-danse (les Français Pierre-Antoine Chastang et Morgane Tisserand), dont on a pu voir un extrait hier.

Pour le meilleur et pour le pire sera donc un spectacle festif, avec des moments plus intimes. «Je travaille beaucoup en improvisation, détaille Alain Francoeur. Au cours d'un atelier, j'ai demandé à chacun de se choisir une toune à chanter. On a fait six heures de karaoké! C'est cette ambiance que j'ai voulu créer. Sans prétention. Simplement pour se faire plaisir.»

______________________________________________________________________

Du 28 mai au 9 juin à la TOHU




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer