La comédie musicale Geronimo Stilton dans le Royaume de la fantaisie, qui a tenu l'affiche du Monument-National pendant 14 représentations dans le temps des Fêtes, sera présentée de nouveau pendant la même période l'hiver prochain, probablement au même endroit. D'ici là, cette adaptation faite par Serge Postigo du roman jeunesse à succès sera à l'affiche du Capitole de Québec pour quatre représentations en mars, et devrait passer par Ottawa cet été.

Mis à jour le 21 janv. 2013
Josée Lapointe LA PRESSE

«Ottawa, c'est notre prochaine étape à finaliser, et on travaille sur Toronto», a expliqué la semaine dernière le producteur Guy Gervais d'HumanID, qui préfère être prudent et ne pas brûler les étapes. «On connaissait bien l'écosystème de Montréal. Et, nonobstant ce succès relatif, on n'est pas aussi certain de la popularité de Geronimo au Canada anglais. Ottawa nous permettra de jauger ça.»

Guy Gervais qualifie de «succès relatif» un taux d'occupation très honorable -97% pour les 10 premières représentations, 70% pour les quatre dernières. «J'aurais été plus content si on avait fait une représentation de plus. Mais il est vrai que peu de spectacles sont présentés après le 1er janvier, ce qu'on a fait.»

Des représentants des éditions italiennes Atlantyca, créateurs du célèbre journaliste de L'écho du rongeur, qui fait le bonheur de millions de jeunes lecteurs depuis une dizaine d'années partout dans le monde, ont assisté à la première montréalaise le 26 décembre. «Ils ont vu la portée du spectacle, ils sont contents et nous ont dit qu'on avait fait la meilleure production de Geronimo à ce jour. S'il y en a une qui doit tourner, c'est celle-là.»

Mais le président d'HumanID doit d'abord faire ses preuves et faire jouer son spectacle au Québec et au Canada anglais - la production a été créée en anglais et en français-, tel qu'entendu avec Atlantyca, avant de penser à l'Europe ou aux États-Unis. «Ils nous regardent aller et c'est indicatif de leur professionnalisme.» Autre preuve de leur confiance: HumanID a une option pour adapter un autre «Royaume» de Geronimo Stilton. «On pourra choisir celui qu'on veut, et le spectacle devrait mettre en vedette Téa Stilton, la soeur de Geronimo.»

Pour l'instant, Guy Gervais estime avoir remporté son pari de monter cette grosse production, de remplir ses salles et de la faire vivre pendant plus de 10 soirs. Et il ne détesterait pas en faire un nouveau Casse-Noisette. «Si c'est hyper populaire encore l'an prochain, on va le faire revenir une année de plus. Mais le scénario Casse-Noisette, qui le ferait vivre pendant 10 ans, c'est le scénario qui fait rêver.»