Il y a un an et demi, Gregory Charles a appelé le grand manitou de Juste pour rire, Gilbert Rozon. Sa demande était ambitieuse. «J'aimerais travailler avec toi. J'aimerais conquérir la France, et faire quelque chose aux États-Unis.»

Mis à jour le 27 févr. 2009
Émilie Côté LA PRESSE

C'est maintenant chose faite. Gregory Charles s'apprête à jouer un superhéros musical. L'automne prochain, il lancera en France son nouveau spectacle intitulé MusicMan: le pouvoir de la musique, produit par Rozon.Ce n'est pas le temps de deux soirs, mais bien durant deux mois que le chanteur se produira au théâtre Déjazet de Paris. Ensuite, MusicMan sera présenté au théâtre Saint-Denis, du 24 novembre au 13 décembre.

«Je dois vous dire que je chie dans mes culottes, n'a pas caché Gregory Charles, hier matin, en conférence de presse. Le vieil adage qui dit: il n'y a rien de plus vieux que le show de la veille, c'est vrai.» Au risque de se faire traiter de «grandiloquent» et de «mégalomane», Gregory Charles a l'intention de conquérir le marché français et peut-être même «le monde en entier». En temps de crise économique, il rappelle que «la musique a toujours joué un rôle rédempteur».

Sur l'affiche de style bande dessinée de MusicMan, le chanteur est représenté en super-héros. «C'est calqué sur mon corps d'Apollon», blague-t-il. Le concept? Les pouvoirs surnaturels de Gregory Charles sont musicaux. «S'il y a un pouvoir auquel je crois profondément, c'est le pouvoir de la musique», dit-il.

Contrairement à Noir et blanc, le spectacle précédent de l'animateur et musicien, MusicMan n'est pas divisé en trois actes. Il y aura plutôt des «modules», qui iront dans tous les sens et qui incorporeront des numéros de danse et des performances très physiques. Il y aura encore un aspect interactif avec le public, mais «ça ira quatre fois plus loin».

Un show audacieux

Gregory Charles se fait discret sur le contenu de son spectacle. Mais ce sera audacieux, promet-il. Avant-hier soir, en répétition, un membre de son équipe lui a lancé: «Es-tu sûr que t'es capable de faire ça?»

Pour concrétiser ses idées de grandeur, Gregory Charles a fait appel aux services de Gilbert Rozon. Le patron de Juste pour rire n'a pas hésité à le prendre sous son aile. «Gregory m'a toujours fasciné, épaté, indique-t-il. J'ai toujours regretté que nos chemins ne se croisent pas.» Comme Gregory Charles, Rozon voit grand. Il revient d'un séjour à Los Angeles où il est allé tâter le terrain.

Deux mois au théâtre Déjazet, à Paris, ce n'est pas rien pour lancer un spectacle. «Il faut des nerfs d'acier, mais j'ai confiance», confie Gilbert Rozon.

_________________________________________________________________________________________

MusicMan sera présenté au théâtre Saint-Denis entre le 24 novembre et le 13 décembre. Les billets seront en vente ce samedi, à partir de midi, à la billetterie de Juste pour rire.