Quels sont les incontournables proposés par Crave? Voici quelques idées proposées par nos journalistes.

Publié le 29 avril
La Presse

The Batman

Plus de la moitié du récit de The Batman de Matt Reeves et Peter Craig est consacrée à la recherche d’indices, au décodage d’énigmes et à des entretiens avec des sources très peu volontaires. C’est délectable ! La référence échappera possiblement à ceux qui ne jouent pas aux jeux vidéo, mais l’impression d’être dans un jeu de la série Arkham est réelle. Les combats brutaux, les poursuites endiablées, les puzzles complexes, les lieux sombres, la pluie constante, le silence des ruelles… On pense aussi au film Seven, de David Fincher.

Pascal Leblanc

King Richard

Tout amateur de tennis prendra plaisir à la reconstitution d’époque, notamment au cours des chapitres consacrés aux entraîneurs Paul Cohen (Tony Goldwyn), avec qui John McEnroe et Pete Sampras ont travaillé, et Rick Macci (Jon Bernthal). Les matchs de tennis sont par ailleurs bien reconstitués. L’ensemble aurait sans doute gagné à être resserré un peu, mais King Richard (King Richard : au-delà du jeu en version française) reste un film bien fait, bien raconté.

Marc-André Lussier

Le club Vinland

Film grand public, film d’époque, Le club Vinland est aussi un hommage aux éducateurs du Québec. Un clin d’œil leur est d’ailleurs fait dans le générique de fin où, à côté du nom de chacun des acteurs principaux, se trouve celui d’un réel enseignant, religieux ou laïque, inspirant. Décidément, ce film est tissé de belles idées jusqu’au bout.

André Duchesne

Super Pumped : The Battle for Uber

Espionnage des chauffeurs, fiasco de relations publiques et surveillance de reporters trop curieux, c’est amplement suffisant pour accorder une note de trois étoiles à Super Pumped : The Battle for Uber. Bonus : vous n’avez pas à alimenter de conversation futile pendant votre trajet télévisuel.

Hugo Dumas

Maria Chapdelaine

Avec une durée de 2 h 38 min – 3 minutes de plus que Dune ! –, certains spectateurs trouveront sans doute l’expérience contemplative un peu longue, mais Sébastien Pilote offre ici une œuvre qui s’inscrira dans l’histoire comme étant la version incontestable et définitive du roman de Louis Hémon au cinéma. Cette quatrième version, réalisée par un cinéaste qui porte lui-même cette histoire dans sa chair, est ainsi pleinement justifiée.

Marc-André Lussier

Winning Time : The Rise of the Lakers Dynasty

Des personnages fascinants joués par une distribution de vedettes. Le début des années 1980 dans une ville qui brille de mille feux. Un mélange entre documentaire et divertissement pur. Winning Time : The Rise of the Lakers Dynasty raconte l’histoire d’une des équipes de basketball les plus glorieuses de l’histoire à une époque endiablée. Cette série est bien plus qu’une œuvre sur le sport, c’est une page d’histoire.

Pascal Leblanc

Dune - Part 1

Dune est un blockbuster d’auteur dans le meilleur sens du terme. Un film à grand déploiement, épique, ambitieux, qui porte la signature esthétique de Denis Villeneuve. Les courbes des vaisseaux spatiaux rappelant Arrival, les prises de vues aériennes d’hélicoptères (en forme de libellules) évoquant Sicario, les décors arides faisant inévitablement penser à Blade Runner 2049, voire à Incendies. On retrouve dans le 10e long métrage de Villeneuve, en condensé et dans toute sa splendeur, le savoir-faire et la maestria du cinéaste québécois. Dune est cité dans 10 catégories, dont celle du meilleur film.

Marc Cassivi

Kaamelott - Premier volet

Nous arrivant de la Gaule, ce film débarqué sur Crave en mars dernier avec un bagage de 6 saisons télé et 458 épisodes de fantaisie médiévale inspirée de la légende arthurienne. Qu’on se rassure ! On peut voir ce film avec un regard non initié et y prendre grand plaisir.

André Duchesne

Beans

Tracey Deer ne s’attarde pas trop aux revendications territoriales (présentes en toile de fond, bien sûr) ni au jeu politique. Cela aussi sert bien son film. Elle montre ce qu’on n’avait pas vu ou trop peu vu jusqu’ici : les êtres humains qui se trouvaient de l’autre côté des barricades pendant que les discours haineux enflammaient l’opinion publique. C’était nécessaire.

Alexandre Vigneault

Une affaire criminelle

Céline Bonnier s’approche dangereusement d’un prix Gémeaux grâce à son rôle de mère combative et dysfonctionnelle dans la minisérie Une affaire criminelle, la nouvelle offrande policière de gros calibre que propose Crave. C’est de la très bonne télévision, piquée de jolis traits d’humour.

Hugo Dumas