La 94e soirée des Oscars se tiendra le 27 mars. Quels sont les films à voir avant cette grande soirée? Voici des suggestions.

Publié le 18 mars
La Presse

The Power of the Dog

N’ayant rien tourné pour le cinéma depuis Bright Star, Jane Campion, réalisatrice de The Piano qui a consacré plusieurs années à la série Top of the Lake, est au sommet de son art en portant à l’écran une histoire dont des personnages masculins sont les protagonistes, pour la première fois dans son cinéma. Aux Oscars, le film est cité à 12 reprises, dont meilleur film, meilleure réalisation, meilleur acteur et meilleur acteur de soutien. À voir sur Netflix.

Marc-André Lussier

Don't Look Up

Après The Big Short et Vice, Adam McKay propose une satire truffée de gags efficaces, laquelle laisse néanmoins un goût amer tellement elle s’appuie sur un fond de vérité. Si l’ensemble aurait pu être mieux resserré, on salue le cran d’Adam McKay pour avoir tenu son idée jusqu’au bout, sans faire de compromis sur le dénouement. Don't Look Up est en lice dans quatre catégories. À voir sur Netflix.

Marc-André Lussier

West Side Story

Pourquoi proposer 60 ans plus tard une nouvelle adaptation cinématographique de ce que d’aucuns considèrent comme un chef-d’œuvre ? À cette question, la réponse est simple : pourquoi pas ? Si A Star Is Born a déjà eu droit à quatre versions sur grand écran, West Side Story peut très certainement en soutenir une deuxième. Surtout quand un maître comme Steven Spielberg en signe la réalisation. Le film est finaliste dans sept catégories, dont celle du meilleur film. À voir sur Disney+.

Marc-André Lussier

Licorice Pizza

Drôle et attendrissant, Licorice Pizza est sympathique et charmant, un parfait antidote aux rigueurs de l’hiver. Ce n’est pas, en revanche, le plus grand film de P. T. Anderson. Mais il faut dire que dans son cas, la barre est particulièrement haut placée. Le film est en lice dans trois catégories : meilleur film, meilleure réalisation et meilleur scénario original. Offert en location sur les plateformes Club Illico, YouTube et iTunes.

Marc Cassivi

Dune

Dune est un blockbuster d’auteur dans le meilleur sens du terme. Un film à grand déploiement, épique, ambitieux, qui porte la signature esthétique de Denis Villeneuve. Les courbes des vaisseaux spatiaux rappelant Arrival, les prises de vues aériennes d’hélicoptères (en forme de libellules) évoquant Sicario, les décors arides faisant inévitablement penser à Blade Runner 2049, voire à Incendies. On retrouve dans le 10e long métrage de Villeneuve, en condensé et dans toute sa splendeur, le savoir-faire et la maestria du cinéaste québécois. Dune est cité dans 10 catégories, dont celle du meilleur film. Sur Crave le 18 mars.

Marc Cassivi

CODA

CODA est le remake américain de La famille Bélier, immense succès du cinéma français en 2015. Cette nouvelle version, réalisée par Siân Heder (Tallulah), a pratiquement tout raflé au festival de Sundance cette année dans la section des longs métrages dramatiques : meilleur film, meilleure réalisation et prix du public, soit plus que toute autre production dans l’histoire du festival. CODA pourrait remporter trois Oscars, dont celui du meilleur film. Offert sur Apple TV+.

Marc-André Lussier

King Richard

Will Smith offre une remarquable performance dans le rôle d’un homme animé de ses certitudes, quitte à bousculer l’ordre établi au passage, quitte aussi à se faire remettre à sa place par ceux qui l’aiment quand la démarche frôle la déraison. Tout amateur de tennis prendra plaisir à la reconstitution d’époque. Les matchs de tennis sont par ailleurs bien reconstitués. L’ensemble aurait sans doute gagné à être resserré un peu, mais King Richard reste un film bien fait, bien raconté. Le film est cité dans cinq catégories. Offert en location sur Prime Video, Illico, iTunes et YouTube, King Richard sera diffusé sur Super Écran 1 le 26 mars.

Marc-André Lussier

Drive My Car

Lauréat du prix du meilleur scénario au Festival de Cannes l’an dernier (plusieurs festivaliers l’attendaient plus haut dans le palmarès), Drive My Car est un film dont il émane une douce mélancolie, alliée à une réflexion sensible et mature sur la profondeur d’un sentiment amoureux. Sans contredit l’une des plus belles œuvres cinématographiques que nous ayons vues en 2021. Drive My Car figure dans quatre catégories aux Oscars. Offert en location sur iTunes.

Marc-André Lussier

Nightmare Alley

Nightmare Alley est divisé en deux parties bien distinctes. L’une, la première, sans Cate Blanchett ; l’autre, avec Cate Blanchett. Devinez laquelle est la plus intéressante ? Ce nouvel opus de Guillermo del Toro prend réellement vie à partir du moment où l’actrice, qu’on peut aussi voir actuellement dans Don’t Look Up, d’Adam McKay, fait son entrée dans l’histoire. Le film obtient quatre sélections aux Oscars. Offert sur Disney+.

Belfast

Lauréat du très convoité Prix du public au festival de Toronto, Belfast fait maintenant partie des favoris en vue de la prochaine saison des récompenses et pourrait bien tirer son épingle du jeu à la soirée des Oscars, où il est finaliste dans six catégories. Offert en location sur Amazon Prime Video, iTunes, YouTube et Illico.

Marc-André Lussier

Being the Ricardos

Tous deux en lice pour un Oscar, Nicole Kidman et Javier Bardem offrent de superbes compositions chacun de leur côté, mais ont plus de difficulté à faire passer le lien passionnel qui unissait les deux protagonistes, celui qui, selon une scénariste, faisait en sorte qu’ils pouvaient « s’arracher la tête, mais aussi leur linge ». Le principal attrait de Being the Ricardos est de nous replonger dans les coulisses d’une émission culte, fabriquée à une époque maintenant complètement révolue. Sur Amazon Prime Video.

Marc-André Lussier

The Lost Daughter

Pour un premier long métrage à titre de scénariste et de réalisatrice, Maggie Gyllenhaal a frappé juste. Son adaptation du roman Poupée volée d’Elena Ferrante est tout en finesse, en subtilités, émaillée de dialogues comme de silences percutants. Cela lui a d’ailleurs valu le prix du meilleur scénario à la Mostra de Venise où le film a été présenté en première mondiale. Le film, offert sur Netflix, décroche trois sélections aux Oscars.

Encanto

Avec chaque film d’animation, Disney hausse la barre et crée des attentes élevées. Avec Encanto, l’équipe de créateurs y répond avec ses chansons enlevantes qui vont au rythme de la musique colombienne, avec une bonne dose d’humour, autant dans les détails visuels que dans les dialogues, et avec l’extrême beauté de ses images. Sans oublier ses personnages attachants ancrés dans leur culture, ses sympathiques animaux tout droit sortis de l’Amazonie et, bien sûr, sa touche de magie. Le film concourt dans trois catégories : meilleur film d'animation, meilleure chanson originale et meilleure bande sonore. Sur Disney+.

Danielle Bonneau

The Mitchells vs The Machines

The Mitchells vs The Machines n’est pas dénué de longueurs, mais le rythme soutenu évite qu’on s’y ennuie. Ce qui nous a surtout séduit demeure son humour délirant et éclaté qui détonne comparé aux productions hollywoodiennes, généralement tellement lisses et politiquement correctes qu’elles ressemblent plus à une marchandise conçue par le département de marketing qu’à une œuvre créatrice ! Un film imparfait, mais à l’image de nous tous... Le film s'est taillé une place dans la catégorie du meilleur film d'animation. À voir sur Netflix.

Éric Moreault, Le Soleil

tick, tick... BOOM!

Lin-Manuel Miranda signe une réalisation de laquelle émane son amour éperdu pour Broadway, mais aussi, surtout, pour les créateurs. La réussite de ce long métrage doit également beaucoup à Andrew Garfield, en lice dans la catégorie du meilleur acteur. Pratiquement de toutes les scènes, l’acteur offre une performance éblouissante, d’autant plus impressionnante qu’au départ, le jeune homme n’avait pas du tout de formation pour la comédie musicale. Pour tout amateur de théâtre musical, tick, tick… BOOM ! est un film incontournable. Offert sur Netflix.

Marc-André Lussier

Spencer

Spencer ne pourrait être plus différent de la série The Crown. La forme plus éclatée que privilégie Pablo Larraín, appuyée par la trame musicale – excellente – de Jonny Greenwood, séduira en revanche ceux qui accepteront d’entrer dans une œuvre faisant écho au monde intérieur d’une femme coincée dans l’une des périodes les plus dramatiques de sa vie. Kristen Stewart parvient à traduire parfaitement la détresse intérieure d’une femme cherchant à retrouver son identité. L'actrice obtient la seule sélection du film aux Oscars. Offert en location sur Prime Video, iTunes, Illico, Apple TV, Microsoft et Cinéma Moderne.

Marc-André Lussier

The Tragedy of Macbeth

Joel Coen propose une adaptation fort réussie, proche du chef-d’œuvre, qui s’éloigne du réalisme pour nous plonger dans un cauchemar éveillé. Le film entièrement en noir et blanc est porté par de superbes images (le directeur photo Bruno Delbonnel s’est inspiré des films expressionnistes de Fritz Lang) et un magnifique décor onirique, claustrophobique, signé Stefan Dechant. The Tragedy of Macbeth concourt dans trois catégories aux Oscars. À voir sur Apple TV+.

Luc Boulanger