De nombreux artistes québécois se sont tournés vers les médias sociaux à la suite de la fusillade qui a fait six morts et plusieurs blessés, dimanche soir, au Centre culturel islamique de Québec. Voici quelques réactions.

LA PRESSE CANADIENNE

Safia Nolin

«Beaucoup d'amour pour la communauté musulmane de Québec. C'est une communauté merveilleuse qui nous a beaucoup aidés quand j'étais jeune et qui en ce moment est en train de vivre un horrible drame. Vous êtes dans mes pensées.» -

Yann Perreau

«Solidarité et compassion. Paix dans les coeurs de tous, particulièrement chez nos compatriotes musulmans. Québec, on t'aime. Sois forte.»

Julie Snyder

«Quelle fin de soirée triste, difficile d'aller dormir. Juste envoyer des pensées sans être capable trouver mieux.»

Guy A. Lepage

«Fusillade à la Mosquée. Quelle horreur. Je suis horrifié. Condoléances aux proches. Il faut être fou pour tirer sur des innocents.»

Dany Turcotte

«Quelle triste époque... La nature humaine est pleine de bogues, on éteint tout ça et on redémarre... attentatQuébec»

Ariane Moffatt

«Moi, c'est la honte qui m'habite ce matin au réveil. En même temps que bcp d'amour dirigé vers tous les musulmans de NOTRE Québec.. stefoy»

Stéphane Laporte

«Il ne faut pas s'étonner qu'il arrive chez nous ce qui se passe ailleurs, il faut surtout comprendre qu'ailleurs, c'est aussi chez nous.»

Vincent Graton

«Aujourd'hui, prenons le temps de parler à nos enfants d'amitié, de fraternité, d'ouverture, de tolérance avec toutes les communautés.»

Photo André Pichette, archives La Presse

Dany Turcotte

Marie-France Bazzo

««Incompréhensible», «le geste de fous»... Non! C'est le fait de racistes, de gens nourris de discours de haine. fusillade»

Louis-Jean Cormier

«Toutes mes pensées et toutes mes bonnes ondes, je les lance à mes amis(es) de Quebec. De toutes les religions, allégeances et racines.»

Karim Ouellet

«J'habite à Québec, et toutes mes pensées sont avec les familles des victimes. Pensées à tous mes amis musulmans aussi. Le mari de ma cousine, également ma marraine, est musulman. Avec ses deux enfants, il devait aller à la prière du soir à la mosquée de SteFoy. Les enfants étaient fatigués, ils sont donc restés à la maison. Je suis soulagé, mais aussi triste, choqué, impuissant.»

Pénélope McQuade

«Nous opposerons la tolérance, l'ouverture, le dialogue, la raison et le coeur à cette violence immonde générée par la haine et l'ignorance.»

Simon-Olivier Fecteau

«Cette fusillade est d'une profonde tristesse. Ça nous implique tous.»

PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, Archives LA PRESSE

Marie-France Bazzo