Madonna refuse qu'un homme, prétendant être le père biologique, voit la petite fille du Malawi que la chanteuse américaine a adoptée, a rapporté dimanche un quotidien sud-africain.

AGENCE FRANCE-PRESSE

James Kambewa, 26 ans, employé comme serveur à Durban, en Afrique du Sud, a souhaité rencontrer Mercy, 4 ans, adoptée l'an dernier par la star mais la porte-parole de Madonna, Barbara Charone, assure que l'enfant est née de père inconnu.

«La famille ignore qui est le père. Les chefs du village n'ont aucune connaissance du père (...) la mère a été violée et abandonnée», dit-elle dans le Sunday Times.

La Cour suprême du Malawi, petit pays pauvre d'Afrique australe, avait autorisé cette adoption en juin 2009, après un refus de la justice en première instance.

«Il y a eu un délai de trois semaines entre les arguments (développés devant la cour) et la décision, au cours de laquelle l'homme aurait pu se faire connaitre. Il n'en a rien été», a dit Mme Charone.

Elle a fait valoir que le ministère malawite chargé de la femme avait estimé qu'il était dans l'interêt de l'enfant de ne pas avoir de contact avec quiconque prétendant être un parent.

La justice du Malawi a déclaré la petite fille comme enfant de père inconnu et née en janvier 2006 d'une mère agée de 14 ans morte quelques jours après.

M. Kambewa avait promis l'an dernier de contester la demande d'adoption, affirmant avoir été alerté par des informations de la presse alors qu'il pensait que l'enfant était morte en même temps que sa mère.

Il avait déclaré au début du mois au Sunday Times être content que Madonna s'occupe de Mercy mais qu'il espèrait rencontrer la fillette un jour.