Les compressions budgétaires en culture effectuées par le gouvernement Harper ne mettent pas tous les artistes québécois en rogne.

LA PRESSE CANADIENNE

En entrevue au «Soleil», Martin Fontaine, qui personnifie depuis plusieurs années Elvis Presley dans «Elvis Story», estime qu'on ne devrait pas subventionner à tort et à travers et de façon systématique.M. Fontaine trouve que, parfois, les subventions encouragent à dépendre des autres et à «attendre le chèque».

Le chanteur précise qu'il n'a pas été touché par les coupes en culture. Il souligne qu'il est un entrepreneur, et qu'il aime se prendre en main, une façon pour lui d'être libre.

Martin Fontaine dit qu'il n'est pas contre les subventions. Ce qu'il déplore toutefois, c'est la perception des gens qui croient que pour être artiste, il faut attendre les subventions.