Sans crier gare, le groupe rock français Noir Désir a sonné son grand retour en offrant à ses fans sur son site web (www.noirdez.com) deux nouvelles chansons - les premières depuis 2001 et, surtout, depuis la sortie de prison de son leader, le chanteur et guitariste Bertrand Cantat, condamné en 2004 pour le meurtre de sa compagne Marie Trintignant et en liberté conditionnelle depuis un an.

Philippe Renaud, collaboration spéciale LA PRESSE

Les deux fichiers, auquel on a joint l'image d'une pochette de disque, portent les titres Gagnants-Perdants et Le temps des cerises, un chant emblématique de la gauche française. Si on en croit les brèves informations laissées sur le site du groupe, ces deux chansons annonceraient un véritable retour du groupe sur disque: «À part ça, Noir Désir est au travail...» peut-on lire sur le site.

 

Les derniers enregistrements studio du célèbre groupe engagé remontent à l'album Des Visages, des figures, lancé en 2001 par Barclay. L'avenir du groupe avait toutefois été sérieusement remis en question à la suite de la mort de l'actrice française Marie Trintignant le 1er août 2003, un événement pour lequel le chanteur Bertrand Cantat a été condamné par la justice lituanienne à huit ans de prison.

Hier, les premières réactions des mélomanes français étaient vives sur les sites internet des différents médias français. Sur le site du quotidien Libération, les internautes semblaient partagés: certains saluaient ce retour en force du groupe, d'autres remettaient le geste en question eu égard à la mémoire de l'ancienne compagne du chanteur Cantat.

Ailleurs, le site du quotidien de droite Le Figaro a canalisé les internautes offusqués, qui laissaient hier des commentaires très durs portant les titres «Honteux», «Écoeurant!» ou, plus catégoriques encore: «Des assassins chanteurs!». «Cantat aime dire ce que les autres doivent penser, quelle est sa société idéale [...] mais il est incapable de balayer devant sa porte, comme ses fans qui sont prêts à tout lui pardonner», fait savoir un lecteur du Figaro dans un billet qui traduit le malaise de plusieurs autres Français envers «l'engagement» social et politique de Bertrand Cantat (et du groupe, par extension).

Or, les deux nouvelles chansons de Noir Désir ne laissent planer aucun doute sur les allégeances et les préoccupations des membres du mythique groupe rock, fondé à Bordeaux en 1980. D'abord, la chanson Le temps des cerises (paroles de Jean-Baptiste Clément) souvent associée à la Commune de Paris. Ensuite, la composition originale intitulée Gagnants-Perdants, dont le texte vise le président Nicolas Sarkozy et les «gagnants» de la crise financière qui nous préoccupe et inspire les musiciens français.

«La crise donne le signal du retour à Noir Désir», titrait d'ailleurs le quotidien Le Monde. Sur la chanson Gagnants-Perdants, Cantat, d'une voix passablement transformée, chante de manière d'abord douce et plaintive: «Nous, on en veut pas être des gagnants/Mais on n'acceptera jamais d'être des perdants/Pimprenelle et Nicolas/Vous nous endormez comme ça».

Dans les heures suivant la sortie des chansons, le nouveau site du groupe rock engagé a vite été surchargé par les internautes, qui tentaient de télécharger les deux nouvelles chansons du groupe, une opération rendue beaucoup plus laborieuse qu'à l'habitude en raison de l'affluence.

Deux musiciens du groupe rock-pop Eiffel, Estelle et Romain Humeau, ont collaboré à l'enregistrement de la chanson Le temps des cerises. Selon l'Agence France-Presse, le groupe s'est refusé à tout commentaire additionnel, renvoyant les journalistes et les fans au message laissé sur son nouveau site web.

- Avec l'AFP