Le Concours musical international de Montréal, dont c'est le 10e anniversaire, est consacré cette année au chant. C'était aussi la discipline au programme à la toute première compétition, en 2002. Piano et violon sont les deux autres disciplines du Concours.

Claude Gingras LA PRESSE

La compétition de cette année se déroulera du 29 mai au 8 juin et réunira 26 concurrents, soit 14 hommes et 12 femmes, de sept pays. La moyenne d'âge est de 28 ans. Les sopranos sont en majorité: on en compte 10. Neuf hommes se présentent comme barytons ou barytons-basses. La liste est complétée par quatre ténors, deux mezzo-sopranos et un haute-contre.

La plus forte représentation est du Canada: 13 concurrents, dont cinq du Québec. Quelques-uns sont connus: Caroline Bleau, Philippe Sly, Cosimo Eliseo. Quatre concurrents viennent des États-Unis et le même nombre, de la Corée du Sud. La Biélorussie est représentée par deux concurrents; la Pologne, la Russie et la Suisse, chacune par un concurrent.

Au premier prix de 30 000$ s'ajoutent d'autres récompenses, comme le Prix du public (5000$), un enregistrement chez ATMA et des programmes de développement de carrière.

Présidé par M. André Bourbeau, le jury de neuf personnes comprend des chanteurs bien connus, comme Renata Scotto, Sir Thomas Allen, Joseph Rouleau et Edith Wiens.

Les épreuves de quart de finale et de demi-finale se dérouleront à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts du 29 mai au 2 juin; l'épreuve finale, avec l'OSM dirigé par Alain Trudel, à la Maison symphonique, les 5 et 6 juin. Le concert des lauréats aura également lieu à la Maison symphonique, le 8 juin.