Premier organisme local à dévoiler sa programmation 2012-2013, le Festival Bach de Montréal présentera en première au Québec le célèbre Collegium Vocale Gent et son chef Philippe Herreweghe, bien connus des amateurs de musique baroque grâce à leur considérable discographie.

Mis à jour le 29 févr. 2012
Claude Gingras LA PRESSE

Le chef belge natif de Gand (Gent en flamand) et son ensemble de 45 instrumentistes et choristes donneront l'Oratorio de Noël en guise de clôture du Festival 2012, les 12 et 13 décembre, à la Maison symphonique, dans le cadre de la saison de l'OSM. Les quatre voix solistes: Dorothee Mields, Damien Guillon, Thomas Hobbs et Peter Kooij.

Cette sixième «édition» du Festival créé en 2005 se déroulera du 1er au 13 décembre et comprendra 14 événements. De Bach encore, on entendra des cantates par l'ensemble italien La Risonanza dirigé du clavecin par Fabio Bonizzoni, les populaires Variations Goldberg, cette fois par le claveciniste belge Léon Berben, L'Offrande musicale par un ensemble instrumental dirigé par Luc Beauséjour, les quatre Suites pour orchestre par Boris Brott et l'Orchestre de chambre McGill, et le Magnificat, que Christopher Jackson et son Studio de musique ancienne ont jumelé avec la Berliner Messe d'Arvo Pärt.

Également organiste, Fabio Bonizzoni jouera à la Cathédrale anglicane, le pianiste Serhiy Salov ajoutera à ses Bach la colossale Sonate op. 106, dite Hammerklavier, de Beethoven, Olivier Fortin et son ensemble Masques accompagneront le haute-contre soudanais Magid El-Bushra, et l'Orchestre baroque Arion jouera Bach et ses fils au même concert donné trois fois. Comme chaque année, le Festival fera une place au jazz. Cette fois, il recevra le pianiste Steve Kuhn et son Trio.