Le prix Opus visant à souligner l'excellence de la musique de concert a été attribué, dimanche, à Cléo Palacio-Quintin par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Publié le 29 janv. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

Le CALQ a dit soutenir la carrière d'un artiste qui s'est particulièrement illustré au cours de la dernière année et dont le talent et les réalisations «enrichissent la vie culturelle québécoise». Le prix est accompagné d'une bourse de 10 000 $.

Mme Palacio-Quintin aurait inventé un nouvel instrument, l'hyper-flûte, dont elle joue tout en étant branchée à un ordinateur à l'aide de capteurs électroniques.

C'est dans la nouvelle salle de concert Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal que se tenait la 15e édition du Gala des prix Opus.

L'événement, qui souligne l'excellence de la musique de concert au Québec dans ses différents répertoires, a couronné 28 lauréats pour leurs talents d'interprète, de compositeur, d'artisan, de diffuseur ou de musicologue. Le gala est une création du Conseil québécois de la musique, et vise non seulement à rendre hommage aux musiciens d'ici, mais aussi à transmettre au public le goût de découvrir la musique de concert.

Le prix Hommage a été remis cette année à Yuli Turovsky, violoncelliste et fondateur de l'ensemble I Musici de Montréal qu'il a dirigé pendant plus de 30 ans. Né à Moscou en 1939, M. Turovsky est devenu citoyen canadien en 1980 et poursuit une carrière au pays comme à l'étranger, tandis que son vaste répertoire s'étend de la musique baroque à la musique contemporaine.

En 2010, M. Turovsky a été fait Chevalier de l'Ordre national du Québec, en plus d'avoir récemment reçu le titre d'Officier de l'Ordre du Canada.

Le Festival de Lanaudière a mérité le prix d'événement musical de l'année pour son édition 2011.