Source ID:; App Source:

Du grand Chostakovitch

Claude Gingras
La Presse

Une Dixième de Chostakovitch d'une incroyable intensité couronnait samedi soir le concert de 15e anniversaire de l'Orchestre de l'Université de Montréal. La salle Claude-Champagne était presque comble et l'ovation à la fin fut l'une des plus longues et des plus considérables que j'aie entendues à cet endroit.

Très longue aussi, cette soirée: près de trois heures. Jacques Boucher, le doyen de la Faculté de musique de l'UdM, souligna d'abord le travail du chef et fondateur de l'OUM, Jean-François Rivest. D'autres témoignages suivirent, après quoi Rivest présenta les oeuvres au programme, dédiant la première partie à la mémoire du père Fernand Lindsay.

Joués en alternance, trois Bach et trois Wagner composaient cette première moitié de concert. Les 80 musiciens furent mis à contribution pour les pages d'ouverture de Tannhäuser, Lohengrin et Tristan und Isolde - dans ce dernier cas, le Prélude et le Liebestod. En contraste, et dans l'esprit de Bach, Rivest avait confié à de petits groupes d'instruments ses délicates transcriptions de trois chorals pour orgue. Toutes ces exécutions furent profondément senties et firent oublier maintes imperfections de jeu.

De toute évidence, les répétitions avaient surtout porté sur le Chostakovitch, qui sollicita pendant 55 minutes l'orchestre et les premiers-pupitres, tous poussés à leurs extrêmes.

Cette partition est l'une des plus noires du compositeur persécuté par le régime soviétique et Rivest la traduisit avec une prodigieuse vérité. Les dissonances criardes de l'orchestre tout entier, les lugubres cordes graves, les plaintes isolées de la clarinette et des bassons, les violentes percussions, les écrasants crescendos: tout était là. Le solo de cor est à refaire - ceci est un exercice pédagogique, ne l'oublions pas - mais le solo de hautbois mérite une mention toute spéciale.

_______________________________________________________________________________________

ORCHESTRE DE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL. Chef d'orchestre: Jean-François Rivest. Samedi soir, salle Claude-Champagne de l'Université de Montréal.

Programme: Trois chorals pour orgue - J. S. Bach, transcription: Rivest Trois extraits symphoniques d'opéras - Wagner Symphonie no 10, en mi mineur, op. 93 (1953) - Chostakovitch

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer