Les norvégiens du groupe électro Röyksopp affichent d'emblée la couleur (noire) avec le titre de leur album The Inevitable End qui doit sortir cet automne. Ce sera le dernier.

Publié le 29 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le duo, connu pour ses synthétiseurs analogiques, son down tempo et ses concerts élaborés dans lesquels Svein Berge et Tobjorn Brundtland arborent souvent des masques futuristes, ne compte pas pour autant arrêter la musique mais estime avoir épuisé cette forme d'expression.

«Nous avons le sentiment qu'il s'agit pour nous d'un au revoir aux albums dans leur format traditionnel», commente Svein Berge dans un communiqué.

«Dans tous nos albums consécutifs, nous avons pu dire ce que nous voulions dire et nous avons pu faire ce que nous voulions faire avec le LP (le 33 tour, ndlr). Nous n'allons pas arrêter de faire de la musique, mais sous le format album en tant que tel c'est notre dernier travail», a-t-il ajouté.

Le bien nommé The Inevitable End doit sortir le 11 novembre. Le cinquième album du groupe revient sur «des sujets plus sombres» et met davantage l'accent sur les paroles.

Röyksopp a publié en avant-première un morceau, intitulé Skulls, qui est largement dominé par un son macabre de synthétiseur rappelant les films d'horreur.

Röyksopp a par le passé également remixé des chansons d'autres artistes, dont Judas de Lady Gaga.