Source ID:523016; App Source:cedromItem

Sorties de disques de la semaine

Ne confondez pas Philippe Brach et Philippe B.Les deux chanteurs et leur collègue folk Eels offrent aujourd'hui des albums probants, mais différents. Pour un regain d'énergie, prenez une dose de soul vintage avec le festin musical de Kelis. Et pour vos virées nocturnes, dansez avec l'EP de Human Human.

Philippe B, Ornithologie, la nuit

Après Variations fantômes, album encensé par la critique, Philippe B a retrouvé sa bonne vieille guitare folk.

Après un exercice d'échantillonnages classiques, l'auteur-compositeur s'est lancé dans une sorte d'album-concept où l'on suit son personnage autofictif à travers le cycle d'une année où il passe de l'ombre à la lumière, de saison en saison.

Le ton est doux-amer et humoristico-mélancolique. Philippe B a habillé ses pièces d'arrangements de cuivres et de claviers et les a illuminées grâce aux voix célestes d'Amélie Mandeville et Audrey-Michèle Simard.

Kelis, Food

Avec Food, Kelis nous transporte au coeur de Harlem, à New York, dans un restaurant de soul food.

La chanteuse lance un album après s'être remise d'un lourd divorce avec le rappeur Nas et quelques démêlés avec la justice, sans compter une formation de chef à l'école Cordon Bleu.

Son petit côté bad girl teinte sa musique funk et sexy qui déménage à coups de cuivres et de déhanchements.

Food réunit sa passion pour la nourriture et la musique. Kelis a délaissé la pop et le R&B prévisibles pour peaufiner une soul vintage avec le réalisateur Dave Sitek (TV on the Radio). Bonne décision.

Philippe Brach, La foire et l'ordre

À l'issue des demi-finales, il était en tête du classement des Francouvertes. Philippe Brach profite de sa lancée et des trois semaines avant la grande finale pour présenter son premier album, La foire et l'ordre.

Brach est une belle bébite frisée folk du Saguenay. Il a des airs d'Olivier Langevin et un chant viscéral qui n'est pas sans rappeler son compatriote Dany Placard.

Brach a remporté le concours Ma première Place des Arts, plusieurs prix au Festival en chanson de Petite-Vallée. Bref, il est poussé par des vents dominants.

Eels, The Cautionary Tales of Mark Oliver Everett

Après 11 albums, c'est toujours un plaisir de retrouver les douces mélodies de Mark Oliver Everett, alias Eels.

Avec The Cautionary Tales of Mark Oliver Everett, le chanteur folk américain replonge dans son passé. Avec des regrets, de la nostalgie et des remises en question.

Avec des cuivres, des cordes et sa voix de crooner folk. Trois chansons dictent les chapitres de l'album, Where I'm At, Where I'm From et Where I'm Going.

Eels sera en spectacle à Montréal au Corona, le 28 mai.

Human Human, RUN

Voilà un beau concept de mise en marché de la part du quatuor montréalais Human Human. Il lance son premier RUN sous la forme de magazine de 72 pages où se cache un code de téléchargement unique.

Il donne accès à des chansons sombres électros, à d'autres plus légères et brit-pop, avec une forte dose de refrains salvateurs et de mélodies à la Killers propices aux grands rassemblements.

Human Human donne un spectacle-lancement gratuit ce soir au Cabaret du Mile End.

Autres sorties

Dear Criminals, Crave (EP)

Wayne Kenny, Rollin' with the Blues Boss

The Menzingers, Rented World

Meaghan Smith, Have A Heart

Augustana, Life Imitating Life

Neon Trees, Pop Psychology

The Tree Spirits, Color My Day

Future, Honest

Sebastian Bach, Give 'Em Hell

Asher Roth, RetroHash




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer