Après une accalmie au cours des deux dernières semaines, les sorties de disques se font plus nombreuses cette semaine avec des noms prisés par des publics différents.

Émilie Côté LA PRESSE

Si David Lynch propose un album de «blues moderne», Mayer Hawthorne fait exploser la musique soul dans toutes les directions. Sinon, Pet Shop Boys enflamme les planchers de danse, alors que Cody Simpson émoustille les adolescentes et que Sara Bareilles offre des compositions pop-rock réconfortantes.

The Big Dream, David Lynch

Avec son deuxième album solo, le réalisateur et grand créateur David Lynch offre 11 compositions inédites et une reprise de The Ballad of Hollis Brown de Bob Dylan.

Sur la pièce supplémentaire I'm Waiting Here, il chante également en duo avec Lykke Li.

Lynch décrit The Big Dream comme un disque de «blues moderne», avec des chansons s'inspirant d'un jam pour poursuivre leur route sur des chemins parfois sombres et électro.

Les guitares rockabilly de Star Dream Girl font par ailleurs un clin d'oeil à Chris Isaak (dont plusieurs chansons ont figuré dans les oeuvres phare de Lynch).

The Big Dream est un album envoûtant, plus artsy qu'accrocheur, qui finit par prendre aux tripes.

À écouter : Star Dream Girl

Electric, Pet Shop Boys

Le duo mythique de Pet Shop Boys n'a pas fait l'unanimité avec son album Elysium, lancé en septembre dernier.

Moins de 10 mois plus tard, Neil Tennant et Chris Lowe rappliquent en force avec des hymnes grandioses destinés aux pistes de danse.

Avec des claviers rétro, les Pet Shop Boys s'amusent avec des rythmes pop, techno et disco, en faisant l'éloge de la fête, du moment présent et de la communion musicale.

«Everything about tonight feels right and so young», chante Tennant sur la pièce Vocal.

À écouter : Axis

The Blessed Unrest, Sara Bareilles

En 2009, la carrière de l'auteure-compositrice-interprète Sara Bareilles a pris un tournant majeur grâce au tube Love Song.

La pianiste de formation donne une forte tournure pop à ses compositions, lui permettant de plaire à un grand public.

Brave, premier extrait de son nouvel album, est manifestement destiné aux radios commerciales.

Les autres titres de The Blessed Unset dévoilent un plus large éventail de créativité et de talent, notamment la ballade Manhattan.

À écouter : Brave1670



Surfers Paradise, Cody Simpson

Quelques jours après avoir provoqué l'hystérie au Métropolis, la sensation pop australienne Cody Simpson lance un deuxième album officiel à son image intitulé Surfers Paradise.

Avec sa chevelure blonde de plage et ses airs angéliques, le beau gosse blond de 16 ans est la version «surfer» de Justin Bieber (avec qui il partage l'imprésario).

Sa musique folk-pop rappelle Jason Mraz avec des arrangements ensoleillés de ukulélé et de guitare acoustique qui prennent des virages pop formatés pour la bande FM.

À écouter : Summertime of Our Loves

Where Does This Door Go, Mayer Hawthorne

Avec Kanye West, Snoop Dogg, Chromeo et Justin Timberlake qui ont vanté ses mérites, le crooner soul et R & B Mayer Hawthorne est le pendant cool de Michael Bublé.

Le chanteur du Michigan sort aujourd'hui son troisième album. Avec des influences seventies (Steely Dan, The Cars), mais aussi hip-hop, funk et même métal, Hawthorne suscite toujours le même effet chez l'auditeur en lui injectant une dose de bonne humeur dans les veines.

De la musique pop et sophistiquée, parfaite pour les voyages en auto des vacances.

À écouter : Her Favourite Song, Mayer Hawthorne

AUTRES SORTIES

San Cisco, San Cisco

Connect, Sick Puppies

Amelita, Court Yard Hounds