Typhon de distorsion, guitares et claviers fondus dans le maelstrom, détonations de percus, voix spectrales mixées tout au fond, haut voltage généralisé. Garage rock, southern rock, blues paroxystique, hardcore, psychédélisme, carburant pour grosse cylindrée que pilotent de redoutables carnassiers.

Alain Brunet LA PRESSE

Depuis une quinzaine d'années, les cycles de Galaxie conduisent Olivier Langevin, Pierre Fortin et Pierre Girard à coréaliser ce rituel plus ou moins trisannuel, défoulement suprême, chaos jubilatoire exécuté par ces « super lynx deluxe », personnel plutôt stable au fil du temps - Olivier Langevin (guitares), Fred Fortin (basse), Pierre Fortin (batterie), Karine Pion (voix et percussions), Jonathan Bigras (percussions), François Lafontaine (claviers).

Redite ? Forcément, ce voyage de chasse d'un autre type comporte sa part de redondance, le châssis et l'artillerie de Galaxie restent les mêmes a priori, mais... on en découvre de nouveaux éléments décoratifs à chaque cycle qui s'amorce - dans le traitement des sons échantillonnés et triés sur le volet, dans la relation entre guitare et claviers, dans le mix des voix, dans les percussions tribales et plus encore.

Oreilles de lynx ! Encore sympa, tout compte fait.

***1/2

ROCK

Super lynx Deluxe

Galaxie

Lazy At Work