Le nom d'Andy Shauf est sur toutes les lèvres cette semaine dans les circuits musicaux indé. Avec raison : le deuxième album officiel du musicien saskatchewanais a tout pour enivrer les oreilles. Il rappelle l'univers doux-amer de Jon Brion, à qui l'on doit notamment la bande originale du film Eternal Sunshine of the Spotless Mind.

Émilie Côté LA PRESSE

Comme les personnages du film de Michel Gondry, ceux des chansons d'Andy Shauf sont un peu tordus, mystérieux et attachants. Les arrangements sont un pur enchantement : la mélancolie du piano, la nonchalance de la batterie et le doux moteur de la basse se mêlent aux cuivres suaves, aux cordes virevoltantes et aux guitares réconfortantes. Avec son flair mélodique folk-pop et son goût raffiné, Andy Shauf a bricolé 10 chansons intemporelles qui nous suivront hors de tout doute longtemps, si bien que The Party s'insère déjà dans nos coups de coeur de 2016.