Il est désormais inutile de présenter Dallas Green comme le chanteur du groupe Alexisonfire tellement son projet solo, City And Colour, a pris le dessus sur sa carrière. Enregistré avec son groupe de tournée, son cinquième album dévoile des airs plus aventureux que ses prédécesseurs.

Émilie Côté LA PRESSE

Des airs tantôt planants, tantôt soul qu'il faut apprivoiser pour les savourer pleinement. Les chansons d'If I Should Go Before You sont dépourvues d'hameçon mélodique immédiat à la Fragile Bird.

Par contre, Dallas Green affine son jeu. Avec du blues-rock sur Mizzy C. Avec un piano qui oppose des guitares folk sur la jolie Map Of The World.

Avec un classicisme pop-rock de très bon goût sur Friends. Avec des claviers sur Lover Come Back. Ne cherchez pas des étincelles et des vertiges sur cet album (sauf peut-être sur Wasted Love), mais un sentiment du devoir musical accompli.

À écouter: Wasted Love

* * * 1/2

POP-ROCK. City and Colour. If I Should Go Before You. Dine Alone.