Au tournant de la quarantaine, le jazzman français est de la même génération et de la même mouture que Brad Mehldau: formation classique, potentiel d'un pianiste de concert, converti à l'improvisation et au jazz, devenu l'un des virtuoses jazzistiques de la scène mondiale.

Alain Brunet LA PRESSE

La technique de Trotignon est d'un niveau tout à fait comparable. La fluidité des phrases, l'articulation exemplaire, la suavité mélodique, la main gauche toujours alerte, la délicatesse de l'approche faisant bon ménage avec la promptitude de l'attaque.

Les choix esthétiques sont relativement similaires: peu de brutalité, peu de cassures rythmiques, parti pris pour le swing mélodique mais peut-être une plus grande ouverture à la dissonance et à l'atonalité.

Trotignon se présente ici aux côtés du contrebassiste Thomas Bramerie et du batteur Jeff Ballard, membre éminent du Brad Mehldau Trio. Tiens, tiens...

* * * *

JAZZ. Baptiste Trotignon. Hit. Naïve.