Alors qu'on souligne cette année le 10e anniversaire du décès de Serge Reggiani, Isabelle Boulay, qui a elle-même eu l'occasion de le côtoyer sur les planches, lui rend un bel hommage avec cet album respectueux sans être lourd, incarné sans trop pousser la note.

Publié le 25 mai 2014
GENEVIÈVE BOUCHARD LE SOLEIL

À la base, des chansons immortelles, magnifiques et souvent bien masculines, que la talentueuse interprète s'approprie avec doigté, appuyée d'un duo de réalisateurs qui ne le sont pas moins : Benjamin Biolay pour la France, Philippe B pour le Québec.

Sans ménager ses moyens - cordes, cuivres et choeurs servis en retenue par les voix de Kim Richardson et Dawn Tyler Watson -, tout ce beau monde préserve chaleur, légèreté et une certaine intimité dans ces chansons, formant un écrin pour l'essentiel : le texte et l'interprétation. Parmi les relectures les plus réussies, cette version de Ma solitude au ukulélé arrive en tête de liste. Idem pour l'intense et touchante Si tu me payes un verre au piano et trombone.

À écouter: Si tu me payes un verre

CHANSON

Isabelle Boulay

Merci

Serge Reggiani

Audiogram/Select

***1/2