Martel est un voyage introspectif de Jay Malinowski. Le leader du groupe Bedouin Soundclash retrace la vie de Charles Martel, son ancêtre marin.

Charles D'Amboise LA PRESSE

En fouillant son histoire familiale, le chanteur a créé un album concept ambitieux. La qualité des compositions - pour la plupart accompagnées avec grâce au piano - repose sur le mariage entre le trio de cordes (The Deadcoast) et la voix éraillée de Malinowski.

Divisé en deux volets thématiques («Atlantic» et «Pacific»), l'album double transporte l'auditeur dans plusieurs univers musicaux distincts (rythmes celtiques, folk, ballades, flamenco).

Écouter Martel à la pièce ne serait pas lui rendre honneur. Vaut mieux y prêter l'oreille comme on lirait un bon roman. S'il contient plusieurs montées musicales, certaines parties de ce vaste récit musical sont un peu monotones, comme le serait un long voyage en mer.

À écouter: Patience Phipps

* * * 1/2

INDIE ROCK. Jay Malinowski & The Deadcoast, Martel Pirates Blend, Sony Music.