Le pianiste britannique John Escreet n'a que 29 ans et on peut dire de lui qu'il figure aujourd'hui parmi les plus doués musiciens et créateurs du jazz actuel.

Publié le 17 nov. 2013
ALAIN BRUNET LA PRESSE

Les meilleurs, faut-il insister, ne se font pas prier pour jouer sa musique: David Binney, sax alto, Chris Potter, sax ténor, Matt Brewer, contrebasse, Jim Black, batterie, Adam Rogers, guitare, sans compter des chanteurs, des cordes (violons, alto, violoncelle, contrebasse) et des cuivres (trompette et trombone).

Nous sommes ici au confluent de la haute virtuosité, de la tradition jazzistique, mais aussi de l'indétermination (improvisation libre), du post-sérialisme (multiples échelles d'intervalles sonores que préconisent les musiques contemporaines), mais aussi du polyrythme comme actualisation du swing originel, le tout nappé d'arrangements qui confèrent à cette musique le lustre d'un jazz de chambre hors du commun.

À écouter: He Who Dares

JAZZ

John Escreet

Sabotage and Celebration

Whirlwind Recordings

****