L'inoxydable Alain Caron maintient le cap avec ce quartette d'élite lui permettant d'exprimer une fois de plus sa maîtrise phénoménale de la basse électrique.

Publié le 30 juin 2013
ALAIN BRUNET LA PRESSE

Précison absolue, jazz-fusion de haute volée, esthétique néanmoins stabilisée depuis belle lurette sauf quelques légers réaménagements - éléments cubains et brésiliens, notamment. Dans ce contexte, le très compétent batteur français Damien Schmitt est le complément idéal pour l'ex-Uzeb.

Les autres cordes électriques sont activées par Pierre Côté, trésor caché de la guitare québécoise. Quant aux claviers et piano, ils sont assurés par un des meilleurs en ville: John Roney. Le tout coiffé par quelques interventions de saxophones (alto, ténor, baryton) et trompettes. Si on aime la musique de haute performance, il y a lieu de ne pas bouder son plaisir. Autrement? On reprend le débat sur la pérennité de cette sous-tendance du jazz...

À écouter: Right After

Jazz

Alain Caron

Multiple Faces

***

Norac/DEP/Universal